Carnet

Sans le savoir, et si nous vivions une époque para-spirite ?

05/02/2013

En 1853-1854 déferla d'abord une vague de tables, tournantes et parlantes. Allan Kardec s'essaya alors à construire un édifice sur la terre ferme.
La religion scientifique nouvelle de Kardec s’exprime d’abord par le refus de la foi au profit de la preuve si possible expérimentale, fondement même du positivisme.
Kardec exprime fermement son positivisme, son spiritisme est une science « naturelle », et non une science du « surnaturel » :

  1. L’ambition de son créateur est précisément de démontrer que les « phénomènes » livreront leur secret à la science (à laquelle rien ne résisterait).
  2. Que ce que l’on considérait auparavant comme miracle doit pouvoir être scientifiquement expliqué.

« Le spiritisme détruit l’empire du merveilleux et du surnaturel et par la suite la source de la plupart des superstitions ».

Kardec présente presque le Spiritisme comme un matérialisme, l’esprit a une forme matérielle, il donc observable.
Camille Flammarion dans l’éloge funèbre qu’il prononce sur la tombe en mémoire de son maître Kardec :

  • « Le surnaturel n’existe pas »
  • « Les manifestations obtenues par l’intermédiaire des médiums, comme celles du magnétisme et du somnambulisme sont de l’ordre naturel, et doivent être sévèrement soumises au contrôle de l’expérience. »
  • Éloge en mémoire de Kardec qu’il termine par : « La science régit le monde ».



Salon parisien avec table tournante - Journal l'Illustration en 1853

  1. La petite bourgeoisie et la couche supérieure du monde ouvrier furent séduites pendant 15ans.
  2. Le spiritisme est peut-être le seul nouveau mouvement religieux (hors des cultes reconnus) qui fut proche de réussir en France.
  3. Le déclin des grandes religions traditionnelles n'a en effet pas laissé automatiquement, la place au rationalisme.
  4. Les Français croient beaucoup moins à la résurrection des morts mais bien davantage à la réincarnation.

Sous forme d'esprits ou d'anges...

Les Français imaginent leurs défunts proches à proximité immédiate.
Ils n'envisagent plus que ceux dont ils portent le deuil soient expédiés en enfer ni même peut-être au paradis.
Sans réseaux sociaux d'amis, ils s'ennuieraient certainement…
Sans le savoir, et si nous vivions une époque para-spirite ?

Sources : Franceinter.fr
Françoise Parot : historienne de la psychologie qui a étudié la naissance et le développement du spiritisme d’Allan Kardec.

Un Roi enterré sous un parking
Drôle d'endroit pour les restes d'un souverain. Un squelette découvert sous un parking de la ville...
Mortalité : 200 ans d’histoire
Le New England Journal of Medicine ouvre 200 ans d’archives et a étudié les différentes causes de dé...
L'art d'accompagner les mourants
La pionnière du grand passage Elisabeth Kübler-Ross, psychiatre fait partie des femmes qui ont para...
Décès de la doyenne du monde et de la plus grande femme du monde
U.S.A Décès à l'âge de 116 ans de Besse Cooper, reconnue officiellement comme la doyenne de l'human...