Carnet

Transformation fondamentale à venir

04/01/2013

Le vieillissement de la population

Les années à venir vont connaitre un bouleversement anthropologique majeur les cas massifs de décès vont s’accroitre.
Chacun de nous sera confronté plus souvent à l’épreuve que constitue le décès d’un proche.
Les générations nées après 1950 ont pu connaitre leurs grands-parents voire leurs arrière grands-parents et on peut estimer que nous aurons chacun à connaitre environ 8 à 12 décès par ascendance directe (sans compter les décès de frères et sœurs et les décès liées au familles recomposées).
Les analyses sociologiques de la mort sont donc appelée à prendre une grande importance, les rubriques d’avis-de-décès en témoignent. Il est crucial de :

  1. Ne pas se limiter pas à une analyse des rituels
  2. Prendre en compte la constitution des activités sociales liées à la mort
  3. S’intéresser aux situations de deuil
  4. Inscrire la question de la mort et sa sociologie dans un cadre qui couvre de nouvelles réflexions comme par exemple l’euthanasie active et le statut de l’embryon …

Les normes du décès au fil du temps

Selon Gaelle Clanvadier, sociologue, à chaque époque correspond une norme de la mort :

  • Pendant des siècles appelé « belle mort », il fallait mourir en bon chrétien (particulièrement au moyen-âge).
  • La « mort exaltée » était valorisée pendant la période romantique.
  • La « bonne mort » Au XXème siècle, l’idéal est décéder à un grand âge et sans souffrance, paisiblement…
  • Aujourd’hui : Le « bien mourir » c’est de mourir dans la dignité.

Cette dernière situation, rappelle l’auteur, suppose :

  1. Une recherche d’authenticité 
  2. D’être soi même face à la mort.

Ces tâches si angoissantes pour les vivants, attestent l’échec du travail de symbolisation qui devrait revenir à la société qui laisse le mort face à lui-même…

Source :
Gaëlle Clavandier
Sociologie de la mort- Vivre et mourir dans la société contemporaine – Armand Colin

L'énigme du suicide à l'adolescence.
Après les accidents de la route, le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les adolescents....
Le chemin singulier du Deuil
Nous avons tous conscience d’être mortels... Un proche, Un être aimé disparaisse et le monde s’effo...
Les rockeurs en solo meurent plus tôt
Le rock est peut-être éternel, mais les rockeurs ne le sont pas. Menée par des Britanniques (Liverp...
Il est dangereux de nier notre mortalité
Une fin du monde est tout de même beaucoup plus « agréable » que la mort individuelle.Injuste ! : No...