Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Eure Infos
L'Avenir
L'Echo
L'Union
La Marne
La Marseillaise
La Vie Quercynoise
Le Bien Public
Le Courrier Picard
Le Havre Presse
Le Maine Libre
Le Quotidien de la Réunion
Libération Champagne
Ouest France
Vaucluse Matin

Une alternative au travail autre que la mort ?

SOCIOLOGIE DE LA MORT

09-01-2013
Nous avons lu dans les « faits divers » : Une vieille dame de 94 ans a été expulsée de sa maison de retraite, motifs : factures impayées par ses fils.
Ce cas, loin d’être isolé, pose la question essencielle de l’évolution actuelle du rapport entre la fiscalité et les retraites.
Avant d’être une catégorie « démographique », ce sont nos parents et grands-parents, nous sommes à notre tour, sensés les protéger avant leurs décès.
Le vieillissement de la population entraîne un accroissement des « inactifs » :
  • Leur consommation
  • Leurs besoins spécifiques, notamment en santé,

Sont financés par les actifs.

Photo: j.Pachoud-Afp

Accroître la richesse produite par le nombre d’actifs (et leur productivité) pour maintenir un système de protection décent.
Dans notre système, (au contraire de la fiscalité), l’activité économique ne se décrète pas par l’état. Elle est le résultat d’efforts collectifs et constants en matière d’innovation et d’éducation. Les orientations politiques en matière fiscale ou de retraite concernent plutôt le niveau de la redistribution que l’on souhaite envers les plus démunis et les plus fragiles.
Tout le problème est de savoir s’il y a de l’emploi pour les personnes d’âge élevé ?
A 45 ans, un travailleur est considéré comme « vieux ». Les DRH hésitent à investir dans un « Senior », qui est donc considéré sur la pente descendante. Conséquence : Nous ne sommes absolument pas dans une logique d’allongement de la vie professionnelle et ne prenons pas en compte l’augmentation de l’espérance de vie.
Si les seniors sont discriminés, les jeunes aussi … (considérés comme inexpérimentés). Pourtant, il est d’une absolue nécessité d’utiliser cette population active tout en rallongeant la carrière des seniors. Notre pays a la chance extraordinaire d’avoir réussi à maintenir une forte natalité mais ne l’exploite pas et elle devient un frein au lieu d’être un accélérateur.

Source : Atlantico.fr

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →