Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Auxois Libre Bourgogne Libre
L'Angérien Libre
L'Echo de Brou
L'Est Agricole et Viticole
L'Observateur du Cambrésis
La Croix du Nord
La Renaissance Lochoise
La Vie Corrézienne
Le Berry Républicain
Le Courrier Vendéen
Le Maine Libre
Le Régional
Le Réveil Cantalien
Les Sables Vendée Journal
Var Matin

Violence médiatique - Depardieu annoncé mort !

MEDIAS

16-01-2013

La couverture de l'hebdomadaire « Les Inrockuptibles » en forme d'avis-de-décès de l'acteur suscite l'indignation.
Gérard Depardieu a alterné panache et pathétique depuis l'annonce de son exil (fiscal).
Certes, à coup de déclarations impulsives, notre Gégé national a dilapidé une grande partie de son « capital sympathie ». C’est son libre choix.

Ne revenons pas sur les déclarations multiples de ses « ex-amis » qui ont pratiqué la « Depardieu-phobie » basé sur le pilonnage moralisateur.
Signant l'acte de décès de l'acteur, Les Inrockuptibles titre en couverture «C'était Gérard Depardieu 1948-2013».

Pouvoir de vie et de mort
Cette couverture est d’une violence rare et si nous avons bien compris qu’il s’agit d’annoncer sa mort artistique, comment ne pas faire un rapport avec la vengeance politique?. Monsieur Depardieu passe ainsi de l’acteur « sublime » à l’acteur disparu !. Et si Robert-Louis Stevenson donnait tort aux Inrockuptibles:
« Mieux vaut être sot que mort

JD - d’après article Le Figaro

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →