Carnet

Violence médiatique - Depardieu annoncé mort !

16/01/2013

La couverture de l'hebdomadaire « Les Inrockuptibles » en forme d'avis-de-décès de l'acteur suscite l'indignation.
Gérard Depardieu a alterné panache et pathétique depuis l'annonce de son exil (fiscal).
Certes, à coup de déclarations impulsives, notre Gégé national a dilapidé une grande partie de son « capital sympathie ». C’est son libre choix.

Ne revenons pas sur les déclarations multiples de ses « ex-amis » qui ont pratiqué la « Depardieu-phobie » basé sur le pilonnage moralisateur.
Signant l'acte de décès de l'acteur, Les Inrockuptibles titre en couverture «C'était Gérard Depardieu 1948-2013».

Pouvoir de vie et de mort

Cette couverture est d’une violence rare et si nous avons bien compris qu’il s’agit d’annoncer sa mort artistique, comment ne pas faire un rapport avec la vengeance politique?. Monsieur Depardieu passe ainsi de l’acteur « sublime » à l’acteur disparu !. Et si Robert-Louis Stevenson donnait tort aux Inrockuptibles:
« Mieux vaut être sot que mort

JD - d’après article Le Figaro

Funérailles rocambolesques
Idit Cebula traite de manière drôle et décalée le deuil au sein d'une famille juive. Situations fan...
Un chat inconsolable se rend chaque jour sur la tombe de son maître.
Comme le publiait  Sud-Ouest, dans une petite commune de Toscane, un chat apporte tous les jours des...
Sur le chemin de la mort pour libérer des lits !
Immonde ! 29% des décès dans le milieu hospitalier seraient provoqués pour faire des économies. Pou...
Moins de cancers mortels aux Etats-Unis
Recul de la mortalité due au cancer aux Etats-Unis Amorcé au début des années 1990, le recul se con...