Carnet

Mario Foïs
Avis de décès

Type d’avis : Avis de décès

Journal de publication : Le Monde

Département : France

Anne, sa femme
Marina, Eléna, Giulia,
ses filles
(Fabio)
Lazare, Léonard, Georges,
ses petits-fils
Eric, Olivier, Sam,
ses gendres
Luca,
son frère,
et Marta
Carolina, Cyrille et Olivia
Nina et Clara
Sa, Daniela, Stefano
Gilles, Hélène, Sarah, Léa
et ses nombreux amis
 
ont la tristesse de vous annoncer la mort de
 
Mario FOÏS
(lui ne la redoutait pas)
 
L’enterrement aura lieu vendredi à midi au cimetière d’Orsay.
Livre d'Or

Livre d'Or

Christine Pocheau mardi 12 avril 2016
Attristée par la nouvelle, je tiens à présenter toutes mes condoléances à sa famille et ses proches. Je garde le souvenir d'une personne ouverte ce qui en faisait un collègue de travail très appréciable.
Gerardo Giruzzi mardi 12 avril 2016
C'est une bien triste nouvelle pour tous les collègues et amis de Fontenay, puis de Cadarache, qui l'ont côtoyé et qui ont toujours apprécié ses grandes qualités intellectuelles et humaines. Certains blagues échangées en italien sont pour moi inoubliables. Ciao Mario, la terra ti sia lieve.
François et Annick Saint-Laurent lundi 11 avril 2016
Annick et Moi sommes très attristés d'apprendre la disparition de Mario. C'est lui qui m'avait fait découvrir la fusion en 1978 lorsque j'étais encore jeune thésard à Saclay et que nous étions voisins à Orsay. Je me souviens encore des discussions philosophiques et scientifiques que nous avions lors des très nombreux moments passés chez vous. Je me souviens de votre joyeuse famille pleine de vie, de projets et de rêves. C'est en grande partie grâce à Toi Mario que je me suis réorienté vers la fusion en 1996. Je conserve précieusement le livre d'E. Fermi que Tu m'as confié à ton départ en retraite. Notre tristesse est immense. Nous sommes de tout cœur avec toi Nanou et avec tes enfants.
Emmanuelle Tsitrone lundi 11 avril 2016
Bien triste de lire cette nouvelle. Je n'ai côtoyé Mario que quelques années en tant que jeune embauchée au CEA Cadarache, mais son rire et les discussions philosophico-scientifiques dont il était friand restent fortement ancrés dans mes souvenirs. Mes condoléances à sa famille et ses amis.
André Grosman jeudi 7 avril 2016
Collègue de Mario au CEA à Fontenay aux Roses et à Cadarache, je garde de beaux souvenirs de travaux, d’initiatives ou plus simplement de discussions communes. il a laissé derrière lui le souvenir d’un être très chaleureux, attentif aux autres et agitateur d’idées. Mes plus sincères condoléances à sa famille et ses amis.
Bernard Saoutic mercredi 6 avril 2016
C'est avec une profonde émotion que j'ai appris cette triste nouvelle. Durant la vingtaine d'année où j'ai travaillé avec Mario, j'ai toujours éprouvé un infini plaisir à interagir avec lui, sur le plan professionnel bien sur mais surtout sur le plan humain. Mario gardera une place très spéciale dans mon coeur. Toutes mes condoléances.
Arthur Armitano mercredi 6 avril 2016
C'est avec beaucoup de peine que j'apprend le décès de Mario, un grand nom de l'injection de neutres. J'adresse mes sincères condoléances à toutes sa famille.
Jean-Luc FARJON lundi 4 avril 2016
C'est une nouvelle qui m'a profondément attristé. Mario était celui qui m'avait recruté en DEA à Marseille pour me proposer une thèse dans son équipe. Il restera à tout jamais mon modèle, mon mentor. C'était un homme doté d'un grand charisme, un philosophe humaniste, et sur le plan scientifique, un puits de science infini. Les années passées sous sa direction resteront inoubliables car lui seul nous a permis de conduire de vraies activités de recherche expérimentale dans son équipe, entourés de cerveaux brillants comme JP Roubin et Michele Fumelli, qui nous transmettaient toute leur immense expérience de Fontenay aux Roses où ils avaient été les leader mondiaux de l'injection de neutres. Les années "post Mario" furent d'une bien pâle saveur scientifique, où le travail ne ressembla plus jamais à des activités de recherche. Mario maintenant que tu nous as quitté, c'est avec l'âme en peine que je te souhaite de réaliser un paisible, merveilleux et infini voyage où tu découvriras j'espère tout ce que ton passage sur terre ne t'a pas laissé le temps d'explorer. Je ne sais pas dans quelle dimension, mais j'espère que nous nous reverrons un jour....Ciao Mario.
Régis Masset samedi 2 avril 2016
Je suis triste en apprenant le décès de Mario et vous présente mes sincères condoléances. J'ai beaucoup appris à son contact. La pause café était pour nous incontournable et démarrait la journée du bon pied... J'ai beaucoup échangé avec Mario dans les bons moments mais aussi dans les misères de la vie... Je garde un excellent souvenir d'un homme très humain.
Yves Peysson vendredi 1 avril 2016
quelle tristesse d'apprendre la disparition de Mario, toujours souriant, drôle mais aussi passionné de sciences et de tout aussi. Un homme pétillant, au pessimisme presque joyeux ce qui peut sembler paradoxal mais qui était pourtant si vrai. La mémoire de son sourire restera en moi et prolongera les si bons moments passés au fameux bâtiment 513 où nous étions voisins. Toutes me condoléances
vincent basiuk vendredi 1 avril 2016
C'est avec une grande tristesse que j'apprends cette nouvelle et je vous présente mes sincères condoléances Mario m'a accueilli dans son groupe lorsque je suis rentrer dans le DRFC et je garde un très bon souvenir de ces années, avec entre autre de trés sympatrique pause café
Michel Chatelier vendredi 1 avril 2016
J'apprends à l'instant le décès de Mario. C'est pour moi, qui l'ai cotoyé des années qui se comptent en dizaines, une immense émotion. De Fontenay aux Roses à Cadarache, nous avons souvent refait le monde autour de la cafetière matinale et j'ai beaucoup appris à son contact et pas seulement en science et technique. Il avait une qualité enviable, de s'attaquer aux idées, surtout celles qu'il ne partageait pas (et il y en avait quelques unes ...) tout en étant très respectueux de l'humain. Qu'il n'ait pas redouté la mort, j'en suis convaincu, c'était dans sa nature. Nous parlions souvent famille ensemble. Il en parlait avec beaucoup de tendresse et de pudeur. La dernière fois que nous nous sommes vus, c'est après son départ en retraite, à Bures, c'était il y a bien longtemps déjà. Permettez moi de m'associer à votre deuil et à votre tristesse.
Stéphane Vartanian vendredi 1 avril 2016
Une bien triste nouvelle .. Humanisme et gentillesse le caractérisé . de tout cœur avec vous. Stéphane
Ajouter un message