Carnet

François GREZES-RUEFF
Avis de décès

Type d’avis : Avis de décès

Journal de publication : La Dépêche du Midi

Département : Haute Garonne

Toulouse
Fioune Marrot,
entourée de ses amis Christine, Michel, Gilles, Josée, Yves, Maryse, André, Michèle, Serge, Martine, Jean-François…
Isabelle, Marc et Pierre Grèzes-Rueff, ses frères et sœur,
ont l'immense chagrin de vous faire part du décès de
François GREZES-RUEFF
survenu le 12 octobre 2016 à son domicile, 2, rue Jonquières.

Enterrement le samedi 15 octobre à 14 heures 30 au cimetière de Saint-Georges (Pont de Salars, Aveyron).
Bouquets et fleurs de jardin.

Ecrivez-lui pour le consoler de ses six mois de silence forcé (une urne rassemblera vos lettres à son attention).
Livre d'Or
Aurélie Blanchard jeudi 20 octobre 2016
Beaucoup de tristesse en apprenant la nouvelle un peu tardivement. Beaucoup de souvenirs aussi ! Des cours, de la formation, des échanges, l'obtention d'un concours... Un grand merci pour tout ce que vous m'avez appris et permis d'avoir ! Je ne vous oublierai pas.
Gilles Labadou mardi 18 octobre 2016
Toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches. François a été depuis ses origines une des figures tutélaires de notre école, il est juste qu'il ait été le directeur fondateur de l'Espe. Il va nous manquer, il va me manquer. Lorsqu'on a eu la chance de former à l'enseignement de l'histoire à ses côtés, on reste conforté dans la noblesse de nos missions. Pour moi, plus qu'un collègue, il a été un maître, au sens IIIème République du terme. Chapeau François! "Rien n'est plus vivant qu'un souvenir" Federico Garcia Lorca
Valérie Llamas dimanche 16 octobre 2016
Hommage à un grand homme si modeste, si bienveillant, si souriant et si doux ! Une belle âme s'en est allée...Au revoir mon cher professeur, mon cher collègue, mon cher ami !
Didier Peytavi samedi 15 octobre 2016
François, avec beaucoup de courage tu as lutté contre la maladie comme d'autres partis beaucoup trop tôt, tu vas pouvoir enfin te reposer. Mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches, je serai avec vous par la pensée. Didier Peytavi
Jacqueline Le Pellec samedi 15 octobre 2016
C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris le décès de François. "Car ton authenticité et ton amitié furent à part Quoi qu' aujoud'hui ton esprit ait erré loin de mon regard Je me rappellerai toujours nos dires, nos rires, et même nos larmes En priant le bon dieu pour qu'il prenne bien soin de ton âme." R. Benjelloun. Mes très sincères condoléances. JLP
Patricia Verdeau (ESPE) samedi 15 octobre 2016
Tristesse. Pensées pour François.
Odile Tripier-Mondancin samedi 15 octobre 2016
bonjour Christine, Je ne sais si tu vas aux obsèques de François. Je suis à Paris je ne pourrai pas y être, j'étais hier au réseau des espe et j'avais prévu de voir de la famille aujourdh'ui je suis donc restée, mon billet était déjà réservé. Je n'arrive pas à mettre un mot, j'ai essayé à de maintes reprises mais impossible si tu vas aux obsèques, pourrais tu laisser ceci pour moi dans le registre ? Cher François, Je t'ai écrit il y a peu mais tu étais dans le silence, comme dit dans le message d'annonce de ton décès. Silence. Alors que ce dont je veux te remercier c'est justement cette possibilité que tu donnais de pouvoir prendre la parole dans les réunions, qu'elles soient syndicales, ou plus institutionnelles. On pouvait prendre la parole si on le souhaitait ; tu suscitais le débat, la controverse. Tu accueillais ces mots avec bienveillance, Tu amenais des éléments, tu les déplaçais, tu jonglais avec l’histoire, entre autres. SI le lieu l'autorisait, tu pouvais aussi sortir ta bouffarde. Comme Brassens. L'odeur du tabac de pipe attisait la controverse, le débat, les idées. Bonhommie, acuité, humanisme. Je ratais rarement une réunion que tu organisais. Aujourd'hui je ne peux pas être là. Je m'associe à tous mes collègues qui seront à tes côtés, à tes proches. Odile
Odile Tripier-Mondancin samedi 15 octobre 2016
Cher François, Je t'ai écrit il y a peu mais tu étais dans le silence, comme dit dans le message d'annonce de ton décès. Silence. Alors que ce dont je veux te remercier c'est justement cette possibilité que tu donnais de pouvoir prendre la parole dans les réunions, qu'elles soient syndicales, ou plus institutionnelles. On pouvait prendre la parole si on le souhaitait ; tu suscitais le débat, la controverse. Tu accueillais ces mots avec bienveillance, Tu amenais des éléments, tu les déplaçais, tu jonglais avec l’histoire, entre autres. SI le lieu l'autorisait, tu pouvais aussi sortir ta bouffarde. Comme Brassens. L'odeur du tabac de pipe attisait la controverse, le débat, les idées. Bonhommie, acuité, humanisme. Je ratais rarement une réunion que tu lançais. Aujourd'hui je ne peux pas être là. C'est ainsi. Je m'associe à tous mes collègues qui seront là, à tes proches. Odile
Thierry Couet vendredi 14 octobre 2016
Toutes les condoléances d'un collègue qui a travaillé avec Francois et apprécie son énergie et son courage. Repose en paix sur tes terres aveyronnaises.
Gérard BARRERE vendredi 14 octobre 2016
Je partage la tristesse de nombreux collègues et je fus personnellement très impressionné par son courage et sa dignité devant les épreuves qu'il traversait. J'ai aimé les échanges que nous avions, il fut un directeur engagé et passionné. J'adresse à la famille mes sincères condoléances.
Jean-Michel Bruel vendredi 14 octobre 2016
Il fait parti de ces hommes qui par leur simplicité, leur engagement, leur valeur, leur esprit d'ouverture et de consensus, vous font grandir à chaque rencontre. Son large sourire et sa gentillesse m'accompagnent. Bien à vous...
Marie-Christine ROQUES vendredi 14 octobre 2016
François a marqué des générations de professeurs, de formateurs, d'étudiants et de stagiaires. Il leur a fait partager par sa générosité, son intelligence des hommes et des situations, sa bienveillance et son immense culture, ses convictions sur le rôle central de notre École, et tout particulièrement de l'enseignement de l'histoire, dans la formation des jeunes. Son souvenir et son action continuent à nous inspirer. J'adresse à sa famille et à ses proches mes condoléances les plus sincères.
martine Arnould vendredi 14 octobre 2016
Je vous présente mes condoléances, Je me souviendrai de François comme une personne très gentille , souriante et à l'écoute de ses collègues. Je suis de tout cœur avec vous en cette période difficile. Bien cordialement
Florian NICOLAS jeudi 13 octobre 2016
Cher François, C'est aujourd'hui que ton ancien étudiant se permet de te tutoyer. Je garderai de toi le souvenir d'un homme accessible, disponible, au service des autres, passionné par l'histoire et d'une énergie de tous les instants. J'adresse à tous tes proches mes pensées les plus chaleureuses en ce moment difficile et me permets de présenter mes condoléances à tous tes proches. Je sais que nombre d'entre nous (collègues et/ou anciens étudiants) ont une pensée émue pour toi ce soir. Amicalement, Florian NICOLAS et tous les membres de la régionale Midi-Pyrenees de l'Association des Professeurs d'Histoire-Géographie
karine Duvignau jeudi 13 octobre 2016
Energie époustouflante, tu es parvenu, en mobilisant des forces admirables, a oeuvrer jusqu'au bout pour la renaissance de l'Ecole, aujourd'hui ESPE. Salut à toi, cher François, on continue le chemin que tu as partagé et qui vit de tes pas courageux
Christine Millet (Sgen-CFDT) jeudi 13 octobre 2016
Un grand merci pour tes contributions éclairées. Tu faisais grandir les personnes qui te côtoyaient. J'ai eu la chance et l'honneur de partager des moments syndicaux avec toi où l'émancipation n'était pas un vain mot. Sincèrement touchée par ton départ, je serai en pensée proche de ta famille et de tes ami.e.s ce samedi.
Thouzet Anne jeudi 13 octobre 2016
François tu pars mais je n'oublierai pas ta gentillesse, ta curiosité face aux nouveautés, ton action, ton engagement dans le domaine de l'éducation, de la formation et ... ton sourire. J'adresse toutes mes condoléances à tes proches. Repose en paix dans ce beau territoire aveyronnais.
Véronique Paolacci (ESPE) jeudi 13 octobre 2016
Recevez toutes les condoléances d'une collègue de François, j'ai travaillé à ses côtés alors qu'il dirigeait l'ESPE et j'ai pu apprécié toutes ses qualités humaines. Nous sommes nombreux à être attristés par cette douloureuse nouvelle. Encore mes plus sincères condoléances. Mme Paolacci
Souad Malki-Hadji jeudi 13 octobre 2016
Je ne retiens de François que du bien : son accueil, son écoute et son immense sourire. Qu'il repose en paix. Mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches. Souad
Josiane Mothe jeudi 13 octobre 2016
J'ai été bien triste d'apprendre que François nous a quittés. Il a donné toute son énergie au service de l'ESPE pendant de nombreuses années, aussi bien avant d'en être son directeur. Je garde le souvenir d'une personne dévouée à la formation des enseignants et d'une grande générosité. Bon courage dans cette épreuve. Bien cordialement. Josiane
Marie BROCQUA jeudi 13 octobre 2016
Merci pour l'accueil que vous m'avez fait quand je suis rentrée à l'ESPE Merci pour votre confiance et votre compréhension Vous allez manquer... Mais je suis sure que bien au dela de la tristesse qui nous éprouve aujourd'hui, c'est surtout pour vous la fin de la souffrance... c'est comme cela qu'il faut réagir... bien affectueusement pour vos proches... avec vous par la pensée samedi...
Ajouter un message