Carnet

Elie France TOUCHALEAUME

Elie France TOUCHALEAUME 15 octobre 1914 - 5 mars 2010
01/10/2015

Le militaire français, Elie France TOUCHALEAUME est décédé le 5 mars 2010 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Il voit le jour  à Lormes (Nièvre), le 15 octobre 1914. Son père était exploitant agricole au Maroc. Après des études secondaires à Saint-Brieuc, il s'engage dans la Marine en avril 1936 et quelques mois plus tard est nommé aspirant. En 1937, il est enseigne de vaisseau de 2e classe puis enseigne de vaisseau de 1ère classe en mars 1938. En septembre 1939, au moment de la déclaration de guerre, il est officier de manœuvre sur le contre-torpilleur Le Terrible dans l'Atlantique. Le 17 juin 1940, il quitte la France pour l'Angleterre et débarque à Portsmouth le 18 juin.

 

  • Il est inhumé au cimetière de son village natal de Lormes.
  • TF1 annonce son décès en publiant l’article « Décès d'Elie TOUCHALEAUME, Compagnon de la Libération ». Il y est rapporté qu’« Elie TOUCHALEAUME, l'un des tout derniers survivants des marins de la France Libre parmi les Compagnons de la Libération, est décédé vendredi à l'âge de 95 ans à Boulogne-Billancourt, a annoncé l'Ordre de la Libération ».
  • Pour sa part, le site web Opex 360 fait part de son décès via l’article intitulé « Décès d’un ancien des Forces navales françaises libres, compagnon de la Libération ». Il y est annoncé que « Les compagnons de la Libération ont perdu l’un des leurs. En effet, Elie TOUCHALEAUME s’est éteint à l’âge de 95 ans, ce 5 mars, à Boulogne-Billancourt » Par ailleurs, l’article souligne qu’« A l’issue d’un cours passage aux services de presse et d’information du ministère de la Marine, il rejoint l’Etat-major du haut-commissaire de France à Saigon, en octobre 1945. Membre du cabinet du ministre de la Marine en 1947, il quitte ses fonctions un an plus tard avec le grade de capitaine de corvette pour retrouver la vie civile et être employé en Egypte, à la compagnie du Canal de Suez. Avec sa disparition, il ne reste plus que 43 Compagnons de la Libération en vie sur les 1036 hommes et femmes nommés dans cet Ordre créé par le général de Gaulle ».

 

Ajouter un message