Carnet

Jean-François BIZOT

Jean-François BIZOT 19 août 1944 - 8 septembre 2007
01/10/2015

L’homme de presse, de littérature, de radio et de cinéma français, Jean-François BIZOT décède des suites d'un cancer, le 8 septembre 2007 à Paris. Il avait 63 ans. Né le 19 août 1944 à Paris, il est le dernier des cinq enfants d’Ennemond BIZOT, membre du conseil d'escompte et du conseil consultatif de la Banque de France, et de Marguerite GILLET. Éduqué par les jésuites de Versailles, il étudie à l'École nationale supérieures des industries chimiques de Nancy (promotion 1966). Il est un temps ingénieur au Bureau d'information et prévisions économiques (BIPE) puis devient journaliste à L'Express de 1967 à 1970, période pendant laquelle Jean-Jacques Servan-Schreiber l'envoie aux États-Unis. Il y rapporte son premier article publié. Politiquement, il suit un temps les maoïstes puis le PSU, mais choisit rapidement la voie libertaire dont il ne déviera pas.

 

  • La Dépêche annonce son décès en publiant l’article « Décès de Jean-François BIZOT ». Il y est rapporté qu’ « Il avait été le pape de la diffusion de la contre culture américaine en France dans les années soixante-dix. Le fondateur du journal Actuel et de Radio Nova, Jean-François BIZOT, est décédé samedi à Paris des suites d'un cancer à l'âge de 63 ans. Grand reporter, écrivain, patron de presse et éditeur de musique, ce journaliste a succombé à la maladie dont il souffrait depuis plusieurs années ».
  • Pour sa part, Libération fait part de son décès via l’article intitulé « Citizen BIZOT, mort à 126 ans ». Il y est annoncé que « Jean-François BIZOT nous a quittés à l'âge de 126 ans. Vivre jour et nuit pendant 63 ans, le compte y est. 126, c'est un bon âge pour mourir. La nuit, il adorait. Vivre la nuit, c'est d'emblée vivre en marge. Quand la ville dort, quand tout semble permis, tout est possible, le cosmos grand ouvert. Avaler d'énormes sandwiches au saucisson, descendre la vodka, se blanchir le nez, inhaler à donf, criser de rire avec ses potes collaborateurs, prendre la tête à l'infini, réveiller des gens au téléphone et pisser vingt-cinq feuillets à la chaîne ».
  • Dans son article « Jean-François BIZOT, l'hyperactif foutraque, est mort », 20 Minutes annonce que « Jean-François BIZOT, 63 ans, est mort samedi soir. Fondateur de Radio Nova en 1981, de la radio TSF, et avant, en 1970, du magazine « Actuel », l'homme était un déjanté qui s'assumait. Il est décédé d'un cancer ».

 

Ajouter un message