Carnet

Jean-Louis THEOBALD

Jean-Louis THEOBALD 12 mars 1923 - 1 septembre 2012
01/10/2015

Le résistant et diplomate français Jean-Louis THEOBALD est mort à 89 ans le 1er septembre 2012 à l'hôpital du Val-de-Grâce, à Paris. Née Jean-Jacques TERRIER, il voit le jour le 12 mars 1923 à Besançon. Etudiant en médecine à Lyon en 1941, il avait été choisi par Jean MOULIN un an après pour devenir officier de liaison avec le général DELESTRAINT, le chef de l'Armée secrète. Il fut emprisonné et parvint à s'évader en 1944. Jean Louis THEOBALD a pris part à la libération de Lyon ou encore de Belfort. Il fait carrière dans le corps diplomatique, aux États-Unis comme en Allemagne. Il a eu deux enfants avec sa femme, la comédienne Michelle ANDRÉ.

 

  • Dans son article « Mort du résistant Jean-Louis THEOBALD, ancien compagnon de Jean MOULIN », Le Monde annonce que « Le résistant Jean-Louis THEOBALD, qui fut agent de liaison entre Jean MOULIN et le général DELESTRAINT, est mort samedi 1er septembre à l'hôpital du Val-de-Grâce à l'âge de 89 ans, a-t-on appris auprès de sa fille ».
  • Pour sa part, L’Express rappelle qu’« Après la guerre, il était devenu administrateur de la France d'Outre-mer en Indochine, puis diplomate à l'ONU et en Allemagne. Il avait épousé la comédienne Michelle ANDRÉ et avait deux enfants, Isabelle et Romain » dans son article « Décès du résistant Jean-Louis THEOBALD » annonçant sa disparition.
  • De son côté, Orange Actu intitule « Mort du résistant Jean-Louis THEOBALD » son article relayant l’annonce de sa mort. L’article rapporte que « Jean-Louis THEOBALD, né à Besançon en 1923, est étudiant en médecine à Lyon en 1941, avant d'être choisi par Jean Moulin en 1942 pour devenir officier de liaison avec le général DELESTRAINT » tout en rappelant que « Jean-Louis THEOBALD avait été décoré de l'ordre de Grand officier de la légion d'honneur par Jacques CHIRAC en 2004 aux Invalides ».
  • De même, Le Progrès déclare que « Le résistant Jean-Louis THEOBALD est décédé samedi matin à l'hôpital du Val-de-Grâce. Il avait 89 ans » et rapporte que « Blessé à trois reprises pendant la guerre, il avait obtenu quatre citations militaires ».

 

Ajouter un message