Carnet

Jacques CHARBY

Jacques CHARBY 13 juin 1929 - 1 janvier 2006
01/10/2015

Le comédien, réalisateur, écrivain et militant anticolonialiste français, Jacques CHARBY est décédé le 1er janvier 2006 à Paris. Né Jacques CHARBIT, elle voit le jour le 13 juin 1929 à Paris. Son père, juif originaire de Tlemcen (Algérie), est typographe, et sa mère est enseignante. Fuyant la déportation vers les camps de la mort, Jacques CHARBY, âgé de 12 ans, passe clandestinement la ligne de démarcation avec son frère Pierrot, qui avait dix ans, à la recherche leur père qui avait été arrêté à Toulouse. Il y exercera divers métiers pour survivre dont éclusier et vendeur de lacets à la sauvette. À 16 ans il est reçu au conservatoire de Toulouse puis il participe au Cours de Charles DULLIN.

 

  • Il a été enterré auprès de sa mère le 9 janvier 2006 au carré israélite du cimetière parisien de Pantin.
  • Mohammed HARBI du Monde annonce son décès en publiant l’article « Jacques CHARBY, comédien ». Il y est rapporté que « Le comédien Jacques CHARBY, qui fut un des principaux acteurs du « Réseau Jeanson » d’aide au FLN, est mort dimanche 1er janvier. Il était âgé de 76 ans ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« En 1942, « le petit juif de 13 ans », selon l’expression affectueuse de son ami André THORENT, échappe à la déportation vers les camps de la mort après avoir vécu le suicide de sa mère, une résistante qui ne voulais pas se laisser arrêter. Avec son frère, il passe clandestinement la ligne de démarcation pour se rendre à Toulouse. La Fréquentation irrégulière de l’école ne l’empêche pas d’être reçu au Conservatoire à 16 ans ».
  • Pour sa part, L’Humanité fait part de son décès via l’article intitulé « Le comédien Jacques CHARBY est mort ». Il y est annoncé que « Jacques CHARBY, le réalisateur du film « Une si jeune paix » (1964), membre du réseau Jeanson, est mort dimanche dernier à Paris. Comédien, auteur et militant anticolonialiste, il fut un membre actif dans le réseau Jeanson puis Curiel. Il est aussi l’auteur de l’Algérie en prison, les Enfants d’Algérie, deux livres interdits dès leur parution. Né le 13 juin 1929 à Paris, il a suivi sa formation de comédien au conservatoire de Toulouse. Cofondateur du Grenier de Toulouse, il a notamment joué dans Electre, Polyeucte, Malatesta et Caligula où il a tenu le rôle-titre ».

 

Ajouter un message