Carnet

Colonel Bob DENARD

Colonel Bob DENARD 7 avril 1929 - 13 octobre 2007
01/10/2015
  • Naissance : 7 avril 1929 à Grayan-et-l'Hôpital à Bordeaux
  • État civil : Né Gilbert BOURGEAUD, Bob DENARD ou Robert DENARD était un mercenaire français. Ce mercenaire est certainement le plus influent et le plus connu de tous ceux ayant opéré en Afrique depuis les indépendances des pays colonisés de ce continent. Breveté matelot mécanicien, il part ensuite comme volontaire pour l'Indochine en tant que matelot seconde classe. En 1978, il retourne aux Comores avec 43 hommes pour renverser le régime révolutionnaire de Soilih et replace alors Ahmed ABDALLAH au pouvoir. Il se marie sur place et jusqu’à sa mort, avec Amina CHAEHOI et eurent deux enfants. Il se convertit à l'islam sous le nom de Saïd Mustapha MAHDJOUB. Il a été marié sept fois. 
  • Décès : 13 octobre 2007 à Paris
  • Bob DENARD est décédé à 78 ans à son domicile, d’un arrêt cardiaque des suites de la maladie d'Alzheimer. Il meurt dans le dénuement le plus total.
  • C’est sa famille qui annonça sa disparition et c’est sa fille qui confirma à l’AFP et précisa que la famille ne souhaitait faire «aucune déclaration».
  • Le quotidien « Le figaro » annonce le décès de celui qui fut appelé « chien de guerre » via un article revenant sur sa vie, sa carrière militaire et ses déboires avec la justice. 
  • Par ailleurs le site web « Afrika.com » titre un article de Zaïre DJAOUANE : « Bob DENARD : mort d’un « Corsaire de la République française » pour annoncer sa mort. Il le décrit comme « un mercenaire qui avait fait le coup de feu durant un demi-siècle » et « adepte des coups tordus » tout en soulignant le fait que le Colonel n’a jamais été condamné à des peines lourdes par la justice de son pays. Par ailleurs, il revenait sur sa vie et ses actes au fils de lignes de cette longue colonne.
  • De plus, le quotidien « Le monde » annonce la disparition de l'ancien mercenaire français, protagoniste pendant trente ans de plusieurs coups d'État en Afrique et dans l'archipel des Comores et cite la sœur du défunt, Georgette Garnier, comme leur source ayant affirmé sa mort. Il revenait sur la vie et la carrière de mercenaire du « chien de guerre ».
  • Le journal « L’express » publie une très longue colonne pour annoncer son décès. Sa vie et sa carrière militaire et de mercenaire y sont revues en détail. Il publie au sein de la colonne que c’est le commandant comorien Abdallah GAMIL, membre de l'état-major de l'armée a en effet aussi confirmé à Reuters la nouvelle de ce décès. Par ailleurs, le portail d’information « Lefaso.net » en fait de même pour annoncer sa mort
  • Bob DENARD a été inhumé le samedi 20 octobre 2007 dans le petit village de Grayan-et-l’Hôpital, en Gironde, où repose son père. 
  • Lors de la cérémonie, quelques anciens frères d'armes du mercenaire, lunettes noires, cheveux ras et cravates vertes, frappées de l'insigne et de la devise « Orbs patria nostra » (le monde est notre patrie) créée par Bob DENARD, pleurent « un ami, un supérieur, un professionnel, et surtout un patriote ».
  • Le cercueil de Bob DENARD fut salué au garde-à-vous par ses anciens compagnons et était recouvert d'un drapeau tricolore. 

Livre d'Or

roland benzaken jeudi 4 octobre 2012
Je me rappelle de mon oncle qu'étant petit il m'avait pris dans ses bras à Rabat en 1955, j'avais 6 ans.Adieu tonton.
Ajouter un message