Carnet

Christophe de PONFILLY

Christophe de PONFILLY 5 janvier 1951 - 16 mai 2006
01/10/2015

L’auteur, réalisateur, producteur et journaliste français, Christophe de PONFILLY décède le 16 mai 2006 à Rambouillet. Notons qu’il fut retrouvé mort le 20 mai 2006 dans la forêt de Rambouillet, après avoir disparu une semaine plus tôt en quittant précipitamment avec deux hommes la terrasse d'un café parisien, laissant sa veste et son sac, selon une collaboratrice. L'enquête a conclu qu'il se serait suicidé. Né le 5 janvier 1951 à Paris, il est également le co-fondateur avec Frédéric LAFFONT de l'agence de presse Interscoop et de la société de production Albert Films. Journaliste et réalisateur prolifique, il a réalisé plus d'une quarantaine de reportages et de documentaires, dont plusieurs sur l'Afghanistan et le commandant MASSOUD. Il a effectué plus de 8 voyages en Afghanistan, notamment au près des moudjahidine qui luttaient alors contre les Russes. Il a été marié à Florence DAUCHEZ.

 

  • Le Nouvel Observateur annonce son décès en publiant l’article « Christophe de PONFILLY est décédé ». Il y est rapporté que « Christophe de PONFILLY, écrivain et documentariste spécialiste de l'Afghanistan, qui avait contribué à la renommée du commandant MASSOUD, est décédé cette semaine à l'âge de 55 ans, a-t-on appris dimanche auprès de l'agence Interscoop dont il était l'un des fondateurs ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« Lauréat du prix Albert-Londres, il était l'auteur de nombreux ouvrages et documentaires sur l'Afghanistan et avait longuement côtoyé Ahmad Shah MASSOUD, l'un des chefs de la résistance afghane à l'occupation soviétique dans les années 80 ».
  • Pour sa part, L’Express fait part de son décès via l’article intitulé « Christophe de PONFILLY : Au champ d'honneur ». Il y est annoncé que « Christophe de PONFILLY, 55 ans, est mort le mardi 16 mai. Il avait quatre enfants, un regard mélancolique et une très haute idée de sa mission de journaliste. Avec lui disparaît une incarnation du reporter au long cours, tenace et ardent. Par l’image, par l’écrit, du récit à la fiction, ce spectateur engagé a notamment arraché au piège de l’oubli le drame afghan. Dès 1980, au temps de l’occupation soviétique, il sillonnait clandestinement, à pied ou à dos d’âne, les pistes rocailleuses et escarpées qui mènent à la vallée du Panshir, le fief de son ami Ahmad Shah MASSOUD ».
  • Dans son article « Décès du journaliste, cinéaste et écrivain Christophe de PONFILLY », TF1 annonce que « Le journaliste, cinéaste et écrivain Christophe de PONFILLY est décédé mardi 16 mai 2006 à l'âge de 55 ans. Cofondateur de l'agence de presse Interscoop, spécialiste de l'Afghanistan, auteur de nombreux ouvrages et reportages sur ce pays, où il avait été un des premiers journalistes à se rendre clandestinement lors de son invasion par les soviétiques en 1980, il avait notamment filmé a plusieurs reprises le chef de guerre Ahmad Shah MASSOUD, relatant son humanisme dans la guerre ».

 

Ajouter un message