Carnet

Georges VALBON

Georges VALBON 8 août 1924 - 18 juillet 2009
01/10/2015

L’homme politique français, Georges VALBON décède le 18 juillet 2009 en Vallée-d'Aoste (Italie). Il vient au monde à Lunery (Cher), le 8 août 1924. Il est le fils de Pie-Julien VALBON, un plombier couvreur et de sa femme Cécile, une couturière. Il grandit à Bagnolet. Il obtient son certificat d’études primaires avec mention très bien et passe avec succès le concours de l’école Chaix où il suit pendant quatre ans une formation de typographe. Réfractaire au STO, il devient clandestin. Il devient conseiller municipal de Bobigny, puis maire en 1965. À Bagnolet, il devient secrétaire de la section du Parti communiste.

 

  • Le Parisien annonce son décès en publiant l’article « Georges VALBON est mort ». Il y est rapporté que « Maire de Bobigny pendant trente et un ans, premier président du conseil général de 1968 à 1993, cette figure du communisme s'est éteinte samedi soir en Italie à 85 ans ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« Avec sa mort, c'est une figure tutélaire du communisme départemental qui s'en va. Militant depuis sa quinzième année, Résistant ayant participé à la libération des Lilas et de Montreuil puis homme politique, ce fils d'immigrés italiens est mort samedi soir à 85 ans, au premier jour de ses vacances dans le Val d'Aoste (Italie). L'ancien ouvrier typographe aura contribué aux belles heures du communisme municipal en devenant en 1965 maire de Bobigny ».
  • Pour sa part, Le Point fait part de son décès via l’article intitulé « Décès de Georges VALBON, ancien maire communiste de Bobigny ». Il y est annoncé que « l’ancien maire de Bobigny (1965-1995) et ancien président du conseil général de Seine-Saint-Denis (1967-82 et 1985-93), est mort samedi, a-t-on appris auprès de responsables politiques et culturels locaux. Fils d'immigrés italiens né le 8 août 1924, il a participé à la libération de Paris avant de commencer, dès l'après-guerre, une longue carrière politique au PCF ». Par ailleurs, l’article rapporte que « « C'est avec une profonde émotion que j'ai appris le décès de mon ami Georges VALBON samedi 18 juillet alors qu'il arrivait sur sa terre natale du Val d'Aoste », a affirmé dans une déclaration écrite le secrétaire fédéral du PCF 93 Hervé BRAMY, soulignant la continuité de son engagement au sein du parti et pour la population de la Seine-Saint-Denis ».
  • Suite à l’annonce de son décès, l'organe du PCF L'Humanité annonce qu’« il fut parmi les plus importants artisans des réalisations sociales et culturelles audacieuses qui firent la fierté des collectivités gérée par les communistes ». 

 

Ajouter un message