Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Eclaireur Brayon
L'Agathois
L'Echo
L'Echo de l'Armor et de l'Argoat
L'Eclaireur
L'Union/Aisne
La Dépêche du Midi
La semaine dans le Boulonnais
Le Courrier La Gazette
Le Courrier Picard
Le Journal de Gien
Le Pays
Le Phare Dunkerquois
Presse Océan
Toutes les Nouvelles

Foch FERDINAND

01/10/2015
Foch FERDINAND 2 octobre 1851 - 20 mars 1929
  • Naissance : 02 Octobre 1851 à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées (France)
  • Etat civil : FERDINAND FOCH est un officier général, Maréchal de France, de Pologne et de Grande-Bretagne. Fils de fonctionnaire languedocien, il est le sixième des sept enfants. Il fit ses études au gré des mutations de son paternel. Durant la guerre de 1870, il s’engagea dans l’armée au 4ème Régiment d’infanterie. Puis intégra l’Ecole Polytechnique et à la fin de ses études fut affecté au 24ème Régiment d’artillerie à Tarbes en tant que lieutenant. Il y gravit les échelons et atteignit le grade de Général de corps d’armée en 1913 à la tête du 20ème corps d’armée à Nancy. Il effectué des prouesses lors de la première grande guerre et fut nommé « chef d’Etat-major général » et se voit confié le commandement unique des troupes alliés. Bien que surpris par l’offensive allemande au chemin des Dames, il a sut reprendre l’initiative et mener les troupes à la victoire. 

Par ailleurs, Foch avait reçu son bâton de Maréchal le 6 Août 1918 à la quelle s’ajoutèrent les dignités de maréchal britannique et polonaise. Il est signataire de l’Armistice à Rethondes, le 11 Novembre 1918 et défila à la tête des armées alliées lors du défilé de la victoire du 14 Juillet 1919 à Paris. Il fut aussi l’un des théoriciens de la stratégie militaire fondée sur l’offensive à outrance et a livré ses conceptions dans les ouvrages « Des principes de la guerre » (1903) et « De la conduite de la guerre » (1904). Elu à l’Académie des sciences le jour même de l’armistice et, 10 jours plus tard, le 21 novembre, il est « immortel» et est élu à l’unanimité fauteuil 18 de l’ Académie française alors qu’il n avait fait acte de candidature. 

  • Décès : 20 Mars 1929 à Paris. Après avoir reçu les honneurs militaires, le maréchal Foch fut inhumé aux invalides à Paris. Son nom est irrémédiablement lié à la victoire de 1918, de ce fait plusieurs municipalités de France ont symboliquement et ont baptisé des rues, des places et des boulevards de son nom. Le maréchal Foch est passé à la postérité et est incontestablement l’un des personnages historiques les plus évoqués dans les villes de France.

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z