Carnet

Albert BARILLÉ

Albert BARILLÉ 14 février 1920 - 5 février 2009
01/10/2015
  • Naissance : 14 février 1920 à Varsovie (Pologne)
  • État civil : Albert BARILLÉ est un réalisateur, auteur, scénariste et producteur français. Originaire d’un milieu simple, il enchaîna dès son plus jeune âge diverses fonctions précaires. Ses parents n’ayant pas les moyens de lui financer des études. Son premier travail dans l’audiovisuel sera la production et la distribution dans les années 1950 de long métrage en Amérique latine. Il fonde ainsi la boîte de production Procidis qui existe encore aujourd’hui. Ayant pour vocation d’enseigner aux enfants, Albert BARILLÉ était un véritable pédagogue. Il a constamment cherché à décrire ses séries avec netteté et rigueur, et travailla en auteur accompli. Il suit le projet de bout en bout : de l'idée de départ à la postproduction, en passant par l’écriture, l’orchestration et l’enregistrement des voix des personnages.
  • Décès : 5 février 2009 à Neuilly-sur-Seine 
  • Albert BARILLÉ est mort à 80 ans dans son domicile parisien.
  • C’est ses proches qui annoncent sa disparition.
  • Le journal « L’express » annonce sa disparition au travers d’un article intitulé : « Albert BARILLÉ : mais, si vous le connaissez ». L’article revient notamment sur ses œuvres majeures à savoir : la série d'animation « Colargol » et la série des « Il était une fois… ».
  • Le site web « Télérama.fr » quant à lui intitule un article : « Il était une fois… Albert BARILLÉ. C’est Maestro qui pleure » pour annoncer son décès. Il commença par : « Triste jour dans la forêt de Bois Joli, royaume de Colargol. Albert BARILLÉ (…) s'est éteint (…) » et se poursuit par un bref survole de sa carrière.
  • Le webzine « L’internaute » revient dans un article sur sa vie, sa carrière ainsi que ses deux œuvres majeures pour annoncer sa disparition. Il y est d’ailleurs qualifié de « pionnier de la série d’animation ». 
  • L’annonce de sa mort est même reprise jusqu’en Belgique comme le prouve l’article paru dans le journal « Le Soir ». Il est signé par Jean-François LAUWENS et est intitulé : « Colargol ne chante plus ». Sa vie et les deux faits marquants de sa carrière y sont relatés. 
  • Albert BARILLÉ est inhumé au cimetière ancien de Neuilly-sur-Seine (France).

Ajouter un message