Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
L'Echo de Vibraye
L'Eclair Pyrénées
L'Impartial
L'Observateur de l'Arrageois
L'Observateur de l'Avesnois
L'Observateur du Douaisis
La Dépêche du Bassin
La Voix du Cantal
Le Courrier du Pays de Retz
Le Journal d'Ici Tarn et Lauragais
Le Littoral de la Charente-Maritime
Le Pays Gessien
Le Réveil Normand
Nord Eclair
Var Matin

Guy DEJOUANY

01/10/2015
Guy DEJOUANY 15 décembre 1920 - 14 novembre 2011
  • Naissance : à Paris le 15 décembre 1920
  • État civil : Guy DEJOUANY est un dirigeant d'entreprise français, président de la Compagnie Générale des Eaux de 1976 à 1996 et l'un des dirigeants les plus emblématiques en France de la période 1970-2000. Fils unique d'André et de Jeanne (née IMBART) DEJOUANY. Son père fut fonctionnaire dans l'Administration française, notamment coloniale : Algérie, Madagascar, Sénégal furent les principales affectations de sa carrière où il fut notamment Trésorier Payeur général. Sa mère était femme au foyer. Guy DEJOUANY a trois enfants, Capucine, Melchior et Gonzague, nés de son union avec Véronique Honoré, décédée en 1985. Il fut surnommé le Sphinx ou bien encore le Duc d'Anjou.
  • Décès : 14 novembre 2011 à Paris dans le XVIème arrondissement.
  • Guy DEJOUANY est décédé à l'âge de 90 ans, domicile parisien dans le XVIe arrondissement.
  • Son décès fut annoncé à l'AFP une ancienne collaboratrice. Elle déclara qu’« il fut l'un des grands dirigeants d'entreprise français de la seconde moitié du XXème siècle, et a fait de la Compagnie Générale des Eaux, durant 20 ans, un leader mondial. Aujourd’hui subsistent de cette période, Vinci, Veolia Environnement et Vivendi ».
  • Le magazine « Le point » annonce sa mort par le biais d’un article intitulé : « Décès de Guy DEJOUANY, le « sphinx » du capitalisme français ». Il revient notamment sur le parcours du disparu et brièvement sur sa vie.
  • Le Quotidien Le Monde revenait sur sa vie et ses déboires judiciaires pour annoncer sa mort. L’article signé Isabelle REY-LEFEBRE fut publié dans la rubrique Économie du quotidien et intitulé « Mort de Guy DEJOUANY, ancien PDG de la Compagnie générale des eaux ». Il y est d’ailleurs décrit comme un « patron emblématique, modèle français, envié, de la délégation de service public ».
  • Par ailleurs, sa mort fut relayée par des médias hors du territoire français comme ce fut le cas du journal suisse « Le Matin » qui s’intitule : « Décès de Guy DEJOUANY, le « sphinx » du capitalisme français » pour annoncer sa disparition. L’article revenait comme tous les autres parus sur sa vie, sa carrière et ses problèmes avec la justice sans oublier de souligner son surnom de « sphinx ».

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z