Carnet

Robin Hugh GIBB

Robin Hugh GIBB 22 décembre 1949 - 20 mai 2012
01/10/2015

Naissance : 22 décembre 1949 à Douglas sur l'île de Man

État civil : De son nom complet Robin Hugh GIBB est un célèbre musicien anglais. Il est connu comme étant le fondateur du célèbre groupe britannique de pop music « Bee Gees ». Il est le 3ème enfant d’une fratrie de 5 enfants de Barbara et de Hugh GIBB. Il a passé son enfance en Grande-Bretagne, puis à Brisbane en Australie à partir de 1958. C’est là-bas qu’il a commencé sa carrière musicale avec son frère Barry et son frère jumeau Maurice. Il a été marié avec Molly HULLIS dans les années 1960. Le couple a eu deux enfants. Par la suite il a refait sa vie avec l’auteur Dwina MURPHY qui lui donne un fils. Début 2009, il a reconnu la paternité d’une petite fille prénommée Snow, née de sa relation avec Claire YANG.

Décès : 20 mai 2012 à Londres. Avec deux cancers, l’un colon et l’autre du foie, diagnostiqués en 2011, le 14 avril 2012, il est admis en urgence dans un hôpital de Chelsea à cause d’une pneumonie. Il sombre dans le coma et y reste pendant 5 jours. Robin GIBB rend l’âme à 62 ans, vaincu par ses cancers, entouré de sa femme Dwina, de ses fils Robin-John et Spencer ainsi que de sa fille Melissa GIBB.

C’est sa famille qui a annoncé la triste nouvelle via un communiqué officiel établi par Doug WRIGHT le porte-parole du légendaire chanteur. On pouvait y lire : « La famille de Robin GIBB, celle des Bee Gees, annonce avec une grande tristesse le décès de Robin aujourd'hui suite à son long combat contre le cancer ».
Le journal « 20 Minutes » parle du décès du « père fondateur des Bee Gees » dans son article annonçant sa disparition. L’article publié sur son site web revient sur la fin de sa vie et sur son parcours au sein du mythique groupe de pop « Bee Gees ».

La Dépêche annonce son décès avec l’article « La star des Bee Gees Robin GIBB meurt à 62 ans ». L’article revient notamment sur sa carrière d’artiste ainsi que sur les circonstances qui ont mené à son décès. L’article est conclu avec « Encore une grande légende qui disparaît laissant derrière elle d'énormes tubes. Désormais, c'est toute une génération qui pleure ses idoles de jeunesse ».

Sylvain SICLIER du journal Le Monde parle de la mort de « la voix des Bee Gees » dans son article annonçant de son décès. Un qualificatif que Le Nouvel Observateur a aussi utilisé pour faire part de sa disparition. L’article souligne que le chanteur avait « une voix éthérée », tandis que Lucie DANCOING de Paris Match annonce « La mort d’une légende » et revient sur le parcours du groupe. De nombreuses personnalités lui ont rendu hommage.

Ajouter un message