Carnet

Andrée CHEDID

Andrée CHEDID 20 mars 1920 - 6 février 2011
01/10/2015

Naissance : 20 mars 1920 au Caire (Égypte)

État civil : Andrée CHEDID est une poète et femme de lettres française d’ascendance libanaise. Elle fait ses études dans des écoles françaises, puis intégra l’Université américaine du Caire, où elle obtient un Bachelor of Art en journalisme en 1942. Elle se maria à 22 ans avec un médecin. Elle aura avec lui deux enfants : Michèle et Louis CHEDID.

Décès : 6 février 2011 à Paris

  • Andrée CHEDID meurt à 90 ans de la maladie d’Alzheimer, maladie qu’évoque à leur tour Louis CHEDID, sur le titre « Maman, maman » et Mathieu CHEDID, son petit-fils avec « Délivre ».
  • C’est sa maison d’édition « Flammarion » qui annonça son décès.
  • Le mercredi 9 février 2011, ses obsèques ont lieu à Paris, à l'église Notre-Dame du Liban, avant son inhumation au cimetière du Montparnasse (3e division).
  • Sa tombe porte une citation de Chrétien de Troyes, « Le corps s'en va, le cœur séjourne ».
  • Le journal Libération annonce la disparition de « la romancière et poète Andrée Chedid, celle qui concevait son art comme l'expression à la fois d'une vie intérieure et d'un rapport au monde et qui fut inspirée par sa double attache orientale et française ».
  • David CAVIGLIOLI du Nouvel Observateur annonce sa mort avec l’article « Le dernier voyage d'Andrée CHEDID » et propose de faire un « retour sur une vie et une œuvre lumineuse, qui dressèrent des ponts entre l'Orient et l'Occident, le roman et la poésie, les petits riens de l'existence et les douleurs de la condition humaine ».
Ajouter un message