Carnet

Lucie AUBRAC

Lucie AUBRAC 29 juin 1912 - 14 mars 2007
01/10/2015

La résistante française à l'Occupation allemande et au régime de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale, Lucie AUBRAC meurt le 14 mars 2007 à l'hôpital suisse de Paris à Issy-les-Moulineaux à l'âge de 94 ans. Née Lucie Samuel BERNARD, elle voit le jour le 29 juin 1912 à Paris. Elle était l'épouse de Raymond AUBRAC. Elle est la fille de Louis BERNARD et de Louise VINCENT, tous deux gérants d’un bistrot à Paris. Elle fréquente l'école primaire de Blanzy où elle passe son certificat d'études en 1925. Puis elle entre à l'École normale des Batignolles qui prépare à devenir institutrice. Elle échoue en 1929 et en 1930 mais réussit en 1931 le concours d'entrée à l'École normale d'institutrice mais renonce au grands dam de ses parents.

 

  • Ses obsèques, avec les honneurs militaires, ont eu lieu le 21 mars aux Invalides à Paris. Ses cendres ont été transférées au cimetière de Salornay-sur-Guye, village du Clunisois où est né son père.
  • Libération annonce son  décès en publiant l’article « Lucie AUBRAC, une conscience s'est éteinte ». Il y est rapporté que « C'est l'une des dernières héroïnes de la Résistance qui s'en va. Lucie AUBRAC est décédée mercredi soir à l'Hôpital suisse de Paris, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), à l'âge de 94 ans, a indiqué son mari, Raymond AUBRAC ». Par ailleurs, l’article souligne que « Jusqu'à la fin, Lucie AUBRAC était restée une militante inlassable de la mémoire de cette époque. Vivant à Paris avec son mari Raymond AUBRAC, 92 ans, l'une des dernières personnalités de la Résistance à avoir connu Jean MOULIN, elle se rendait fréquemment jusqu'à ces dernières années dans les collèges et les lycées pour témoigner. En décembre 2004, son nom avait été donné à un collège de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis) pour « associer son nom à la liberté et à l'audace », deux qualités dont elle aura fait preuve toute sa vie ».
  • Pour sa part, Le Monde fait part de son  décès via l’article intitulé « Héroïne de la résistance, Lucie AUBRAC est morte ». Il y est annoncé que « Lucie AUBRAC, figure de la Résistance, est morte, mercredi soir 14 mars, à l'âge de 94 ans, à l'Hôpital suisse de Paris, à Issy-les-Moulineaux, a-t-on appris auprès de sa famille. « Elle était hospitalisée depuis deux mois et demi. Elle est décédée ce soir à 20 h 30 », a déclaré sa fille Catherine, jointe par téléphone ».
  • Dans son article «  décès de Lucie AUBRAC, figure de la Résistance », La Croix annonce que « Héroïne de la Résistance, Lucie AUBRAC, qui s'est éteinte mercredi 14 mars à l'âge de 94 ans, était restée une militante inlassable de la mémoire de cette époque. Elle poursuit son engagement militant, pour Amnesty international, puis dans les rangs du Réseau Femmes pour la parité et s'était récemment mobilisée pour les sans-papiers ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message