Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Corse Matin
L'Echo du Riberacois
L'Observateur du Douaisis
La Dépêche
La Renaissance Lochoise
La Tarentaise Hebdo
Le Berry Républicain
Le Courrier Français
Le Journal de la Cotière
Le Limouxin
Le Patriote Cote d'Azur
Le Progrès Saint-Affricain
Les Nouvelles de Saone-et-Loire
Paris Normandie
Toutes les Nouvelles

Jean-Marie SOURIAU

01/10/2015
Jean-Marie SOURIAU 3 juin 1922 - 15 mars 2012

Le mathématicien français, Jean-Marie SOURIAU décède le 15 mars 2012 à Aix-en-Provence. Né le 3 juin 1922, il est principalement connu pour ses travaux sur la géométrie symplectique dont il a été l'un des pionniers. Ancien élève de l'ENS, il est chercheur au CNRS puis ingénieur à l'ONERA. Il a publié de nombreux travaux, dont des traités de relativité et de mécanique. Il a développé les aspects symplectiques de la mécanique classique et de la mécanique quantique. Parmi ses travaux les plus importants, citons la première interprétation géométrique du spin, l'action coadjointe d'un groupe sur son espace des moments, la carte des moments, la préquantification (quantification géométrique), la classification des feuillets symplectiques homogènes, ou encore les espaces difféologiques.

 

  • Le samedi 17 mars 2012, il est inhumé au cimetière du Grand St-Jean (Puyricard).
  • Le site web Enquete-debat.fr annonce son décès en publiant l’article « Décès du grand mathématicien français Jean-Marie SOURIAU ». Il y est rapporté que « Le 15 mars 2012 s’est éteint le grand mathématicien français Jean-Marie SOURIAU. Aucun média n’en a parlé. Par contre, rien ne nous a été épargné sur les disparitions de Richard DESCOINGS, président de Science-Po Paris, ou encore du cinéaste Claude MILLER, qui ont eu lieu à la même période. Tout un symbole d’une société qui vit dans le paraître et le spectacle ». Par ailleurs, l’article souligne que « Quand elle disparaîtra, ce que nous lui souhaitons le plus tard possible, Loana aura certainement les honneurs des médias français, pour sa « prestation » dans Loft story. Mais Jean-Marie Souriau, un de nos plus éminents mathématiciens contemporains, a disparu au sens plein et entier du terme, aucun média ne s’en étant ému. L’astrophysicien Jean-Pierre PETIT, qui vient de rendre publique l’information sur la mort de son ami Souriau, disait souvent de lui qu’il était le plus grand mathématicien français encore vivant. Il n’était jamais passé à la télévision publique française, d’après les archives de l’INA ».
  • Pour sa part, Le Blog Quadrature.info fait part de son décès via l’article intitulé « Décès de Jean Marie SOURIAU ». Il y est annoncé que « C’est avec tristesse que nous venons d’apprendre le décès de Jean-Marie Souriau, mathématicien français, ancien élève de l’ENS, chercheur au CNRS puis ingénieur à l’ONERA. Il est connu pour ses travaux en géométrie symplectique, dont il est un des pères fondateurs. Il est principalement connu pour ses recherches sur la géométrie symplectique dont il a été l’un des pionniers. Il a publié de nombreux travaux, dont des traités de relativité et de mécanique. Il a développé les aspects symplectiques de la mécanique classique et de la mécanique quantique ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z