Carnet

Georges CHARPAK

Georges CHARPAK 8 mars 1924 - 29 septembre 2010
01/10/2015
  • Naissance : 8 mars 1924, déclaré le 1er août 1924, dans le village de Dąbrowica en Pologne, aujourd'hui Doubrovytsia en Ukraine
  • État civil : Georges CHARPAK est un physicien français lauréat du prix Nobel de physique de 1992. Sa famille, juive, émigre en France alors qu'il a 7 ans et emménage à Paris, avenue d'Orléans, avant de déménager en 1936 pour le square Albin-Cachot. En 1941, ils refusent de porter l'étoile jaune. Dès l'âge de 15 ans, Georges CHARPAK devient un militant antifasciste et rejoint les jeunesses communistes au sein du mouvement les « Faucons rouges » dont le local est rue du Château. Il devient citoyen français en 1946, grâce à son statut de « mineur polonais ». Cette naturalisation lui avait précédemment été refusée, malgré sa croix de guerre.
  • Décès : 29 septembre 2010 à Paris à l’âge de 86 ans.
  • Sa disparition a été annoncée par sa famille dans le carnet du Journal Le Figaro dans lequel son entourage a publié un faire-part de décès. 
  • Suite à l’annonce de sa disparition, le chef de l’État, Nicolas SARKOZY a salué la mémoire « d'homme engagé, le résistant, le combattant infatigable du savoir et du progrès » au travers d’un communiqué. Il souligna d’ailleurs que « La France rend hommage à ce grand humaniste dont la vie et l'engagement sont un exemple pour le pays et pour sa jeunesse (...) La France est fière d'avoir accueilli Georges CHARPAK enfant et de l'avoir vu faire carrière au sein de ses plus prestigieuses institutions. Il nous laissera l'image flamboyante de la passion mise au service de la recherche, au service du savoir ».
  • La ministre de la Recherche, Valérie PÉCRESSE qualifia son décès « d’immense perte pour les scientifiques de notre pays et au-delà ». Dans son communiqué, Mme PÉCRESSE salue également le « pédagogue infatigable », qui « pensait qu'enseigner c'est d'abord aider à découvrir ».
  • Le ministre de l'Éducation nationale Luc CHATEL a lui aussi rendu hommage à Georges Charpak, en soulignant l' « influence profonde » qu'il a eue « sur la rénovation de l'enseignement des sciences dans notre pays ». « Georges Charpak fut non seulement un grand chercheur et un grand savant qui, par ses travaux et son enthousiasme, réussit à populariser un domaine ardu de la physique, mais il se passionna également pour la transmission du goût des sciences aux jeunes générations », déclare M. CHATEL dans un communiqué.
  • Sa disparition fut rapportée dans la plupart des journaux et des médias comme Le quotidien « Le Monde » avec deux articles ou encore RTL qui lui dédient un reportage relatant sa vie et où il est dit qu’il « avait donné aux Français le goût de la science ».
  • Suite à la demande de sa famille et pour respecter sa dernière volonté, ses obsèques ainsi que sa crémation eurent lieu dans l'intimité exclusive de sa famille.
Ajouter un message