Carnet

Alain Le RAY

Alain Le RAY 3 octobre 1910 - 4 juin 2007
01/10/2015

L’officier militaire français, le général Alain Le RAY décède le 4 juin 2007. Il nait le 3 octobre 1910 à Paris. Premier évadé de Colditz, grand résistant, il sera le premier chef militaire du maquis du Vercors (1943) et le chef des FFI de l'Isère (1944-1945). Il commandera par la suite la division alpine en Algérie (1962) avant d'être nommé général de corps d'armée (1968). Avant la Seconde Guerre mondiale, il est chef d’une section d’éclaireurs-skieurs (SES). En 1940, cité au combat, blessé, il est fait prisonnier sur l’Ourcq. Le 12 avril 1941, il est le premier évadé de la mythique forteresse du Château de Colditz au cours de la promenade et rejoint le Liechtenstein sur des skis "empruntés" dans le train et, revenu en France, il réintègre son régiment d'origine dans l'Armée d'Armistice.

 

  • Ses obsèques se sont déroulées aux Invalides à Paris le 11 juin, avant son inhumation, le lendemain, dans le caveau des Mauriac au cimetière de Vémars.
  • La Croix annonce son décès en publiant l’article « Le RAY, grande figure de la Résistance, s'est éteint ». Il y est rapporté que « Le général Alain Le RAY, figure historique de la Résistance française pendant la Seconde guerre mondiale et cofondateur du maquis du Vercors, est mort lundi 4 juin à l'âge de 96 ans, annonce sa famille jeudi ». Par ailleurs, l’article souligne que « Né le 3 octobre 1910 à Paris, ce montagnard de haut niveau et militaire de carrière est fait prisonnier sur l'Ourcq en juin 1940 et transféré à la forteresse allemande de Colditz, camp de prisonniers en Saxe réservé aux officiers alliés, en avril 1941. Il est le premier à s'en être évadé. Grand croix de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite, Croix de guerre et médaillé de la Résistance, le général Le Ray avait épousé Luce MAURIAC, la fille de l'écrivain François MAURIAC, en mai 1940, dont il a eu cinq enfants ».
  • Pour sa part, Le Nouvel Observateur fait part de son décès via l’article intitulé « Mort du général Le RAY ». Il y est annoncé que « Le général de corps d'armée Alain Le RAY, co-fondateur et premier chef militaire du maquis du Vercors durant l'Occupation, est décédé lundi 4 juin à l'âge de 96 ans, a annoncé jeudi sa famille. Né le 3 octobre 1910 à Paris, il avait été le premier officier allié à s'évader de la forteresse de Coldtiz (Allemagne). Ce passionné de montagne avait élaboré dans les premiers mois de l'année 1943 avec l'architecte Pierre DALLOZ le projet « Montagnards », plan qui organisait le maquis du Vercors. Premier chef militaire de ce maquis mythique, le général avait démissionné de son poste en 1943 ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message