Carnet

Bruno Le FLOC’H

Bruno Le FLOC’H   1957 - 5 octobre 2012
01/10/2015

Le dessinateur et auteur de bande dessinée français, Bruno Le FLOC’H est décédé subitement à Nantes, le 5 octobre 2012. Né en 1957 à Pont-l'Abbé où il résidait toujours, il est venu assez tardivement à la bande dessinée. Ses origines ajouteront à ces premières sources d’inspiration le goût pour la peinture et l’illustration bretonne du début du XXe siècle avec des artistes comme Mathurin MÉHEUT ou Henri RIVÈRE. Sa curiosité pour le monde de la bande dessinée l’entraîne tout d’abord vers des études à l’Ecole Supérieure des arts décoratifs de Paris. Après un passage comme storyboarder pour de nombreuses séries télévisées, il collabore à des projets de longs métrages d’animation en tant que directeur artistique. Il enseigne à l’école Pivault, délivrant des formations sur les Arts appliqués et le Dessin Narratif, à Nantes. Le mardi 9 octobre 2012, ses obsèques sont célébrées en l'église de Pont-l'Abbé.

Le Télégramme annonce son décès en publiant l’article « Décès du Bigouden Bruno Le FLOC’H ». Il y est rapporté que « Le dessinateur et auteur de bande dessinée, Bruno Le FLOC’H, est décédé, vendredi, à Nantes ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« On lui doit, notamment, « Au bord du monde », « Trois éclats blancs », « D'un quai à l'autre », sans oublier la série « Chroniques Outremers » dont le dernier tome venait tout juste de sortir. Travailleur acharné, il avait le trait juste et possédait une grande maîtrise du scénario. En 2004, le prix René GOSCINNY était venu fort justement saluer ses talents de scénariste pour « Trois éclats blancs », album relatant la construction d'ArMen. Le dessinateur avait une réelle passion pour la mer. En 2010, Bruno Le FLOC’H avait d'ailleurs présidé le prix BD du festival Livre & Mer, à Concarneau. Il était marié et père de deux enfants ».

Pour sa part, Ouest France fait part de son décès via l’article intitulé « Le dessinateur Bruno Le FLOC’H est décédé ». Il y est annoncé que « Dessinateur et auteur de bandes dessinées, Bruno Le FLOC’H est décédé hier vendredi à Nantes, où il enseignait le métier de storyboarder à l'école Pivault. Né en 1957 à Pont-l'Abbé où il résidait toujours, il est venu assez tardivement à la bande dessinée. Après avoir fait des études d'Art déco à Paris, il devient storyboarder pour des séries télévisées, puis animateur de dessins animés. Il possède une grande maîtrise du scénario lorsqu'il se lance dans la bande dessinée, la quarantaine passée ».

Dans son article « Disparition de Bruno Le FLOC’H », le site web auracan.com annonce que « Coup de tonnerre aux premières heures de ce samedi 6 octobre 2012 : Bruno Le FLOC’H est mort. Inadmissible nouvelle, incompréhensible annonce, notre ami est décédé ce vendredi à Nantes… Le petit monde du 9ème art est littéralement sous le choc. La profession est unanime pour saluer les immenses qualités de ce gentleman breton ».
 

Ajouter un message