Carnet

Jean DIWO

Jean DIWO 27 décembre 1914 - 10 juin 2011
01/10/2015
  • Naissance : 27 décembre 1914
  • État civil : Jean DIWO est un journaliste et écrivain français. Il débute dans le journalisme en travaillant à Paris-Soir pour payer ses études de lettres modernes à la Sorbonne. Il a été grand reporter à Paris-Match, puis a fondé et dirigé de 1960 à 1981 le magazine Télé 7 Jours. Après le décès de son épouse en 1980, tout juste retraité, il se tourne vers la littérature pour se ressourcer. Apprécié de la critique, il décide alors de persévérer dans la littérature. Devenu romancier sur le tard, il s'affirme comme un auteur à succès de romans historiques. Son dernier roman, La Calèche, a été publié en 2010. Il est le père du journaliste François DIWO.
  • Décès : 10 juin 2011 
  • Il s'est éteint dans la nuit du 9 au 10 juin 2011 à l'âge de 96 ans.
  • Francis COMBES, le poète et éditeur rend hommage à un « camarade proche, un ami fidèle de notre maison d’édition et l’un de ses principaux auteurs ». Il ajouta « l’ancien typographe savait la valeur de la lecture, de l’étude et l’importance de la « bataille du livre » ». Il conclu que « l’homme droit et d’une indéfectible jeunesse de cœur, fraternel et généreux, nous manquera au plan humain et pour son apport aux débats politiques d’aujourd’hui ».
  • Le politicien André GERIN lui rend hommage au travers d’une lettre. Il y qualifie le défunt d’un « éminent dirigeant, d’une intégrité, d’une fidélité sans faille aux valeurs et aux idéaux du communisme ».
  • Le journal « Le Nouvel Observateur » annonce son décès via un article revenant sur sa vie et son parcours. Il y est écrit que « l’homme qui est mort dans la nuit du 9 au 10 juin n’était pas seulement le fondateur de « Télé 7 jours » : ses romans historiques se vendaient par dizaines de milliers d’exemplaires ».
  • Le quotidien « L’express » annonce quant à la lui, la disparition d’un « écrivain qui puisait son inspiration dans l'histoire de Paris » sans oublié de rappeler ses grandes œuvres.
  • Le magazine « Paris-Match » intitule : «  Adieu Jean DIWO », l’article annonçant sa mort. Il revenait notamment sur les œuvres de celui qu’il qualifiait d’ » homme de presse et de plume ».
  • Que ce soit « Libération » ou « La Croix » mais encore les divers journaux, magazines et différents sites web en passant par les chaines de télévisions, tous revenaient sur sa vie, son parcours et ses œuvres sans oublié de mentionner sa plus grande réalisation le magazine « Télé 7 jours ».
  • Un hommage public lui a été rendu le samedi 10 septembre 2011.

Livre d'Or

Ajouter un message