Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
L'Hebdo de Sèvre et Maine
L'Hebdo des Savoie
L'Orne Combattante
L'Union du Cantal
La Presse de la Manche
Le Berry Républicain
Le Courrier Cauchois
Le Démocrate Vernonnais
Le Journal de l'Orne
Le Journal du Pays Yonnais
Le Petit Journal
Le Régional
Messager Le Faucigny
Populaire du centre
Vosges Matin

Édouard LEVÉ

01/10/2015
Édouard LEVÉ 1 janvier 1965 - 15 octobre 2007

L’écrivain, artiste et photographe français, Édouard LEVÉ est mort le 15 octobre 2007 à Paris. Né le 1er janvier 1965, il amis fin à ses jours à 42 ans en se pendant. Après des études à l’ESSEC, il commence à peindre en 1991 puis, en 1995, part en Inde pour un voyage de deux mois qui va profondément l’influencer. De retour en France, il décide en effet de quitter son atelier, devenu un lieu un peu trop étroit, pour s’adonner à une autre passion qu’il avait adolescent : la photographie. Écrivain, Edouard Levé travaille une écriture sobre, dégagée du pathos, dans des livres livrés sans « mode d'emploi », où le lecteur doit reconstituer une continuité. Son dernier manuscrit, Suicide, qui évoque de manière romancée le suicide d'un ami d'enfance survenu il y a 20 ans, est déposé chez son éditeur dix jours avant qu'il se donne la mort à 42 ans.  

 

  • Philippe LANÇON de Libération annonce son décès en publiant l’article « Edouard LEVÉ prend ses distances ». Il y est rapporté que « Les livres n'annoncent jamais rien, ce n'est malheureusement pas une raison pour ne pas y croire. L'écrivain et artiste Edouard LEVÉ s'est tué lundi à 42 ans ». Par ailleurs, l’article souligne que « Sa femme l'a trouvé en fin de journée. Il avait laissé une série de lettres précises. Trois jours avant, il avait rendu à son éditeur, Paul OTCHAKOVSKY-LAURENS, un manuscrit intitulé : Suicide. Il y évoque un ami mort voilà quinze ans ».
  • Pour sa part, Jacques MORICE de Télérama fait part de son décès via l’article intitulé « L'écrivain et photographe Edouard LEVÉ est mort ». Il y est annoncé qu’« Il travaillait sur le dédoublement, l'obsession, le fantasme, tout en gardant un certain sens du classicisme. Ecrivain et photographe, Edouard Levé s'est donné la mort lundi 15 octobre, à l'âge de 42 ans. ».
  • Dans son article « Suicide d'Edouard LEVÉ : Chronique d'une mort programmée », L’Express annonce qu’« Edouard LEVÉ, plasticien et écrivain, s'est pendu le 15 octobre dernier. Il avait 42 ans. Performance extrême ou tragédie macabre ? Quelques jours plus tôt, il avait rendu un manuscrit à son éditeur, POL. Le titre : Suicide. « Je l'ai reçu le 5 octobre, se souvient Paul OTCHAKOVSKY-LAURENS, et j'ai téléphoné à Edouard LEVÉ le 8 pour lui dire que je désirais le publier. Je lui ai quand même dit que j'espérais qu'il ne s'agissait pas d'un autoportrait détourné. Je ne me souviens plus exactement de sa réponse, elle était en tout cas dilatoire, une forme de plaisanterie, de dérobade. Je n'y ai plus pensé. Même si, bien sûr, avec ce qui s'est passé, les signes annonciateurs apparaissent nombreux dans le texte » ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z