Carnet

Robert PARIENTÉ

Robert PARIENTÉ 19 septembre 1930 - 27 mai 2006
01/10/2015

Le journaliste français, grand nom du journalisme sportif et auteur d'une vingtaine d'ouvrages, Robert PARIENTÉ est mort à 75 ans, des suites d'un cancer, le 27 mai 2006. Il vient au monde le 19 septembre 1930. Licencié en droit, il est entré au quotidien sportif L'Équipe en 1954. Il en est devenu rédacteur en chef en 1976, directeur de la rédaction de 1980 à 1986 et directeur général adjoint de 1986 à 1993. Il a notamment signé une enquête sur l'athlète noir américain Jesse OWENS qui obtint quatre médailles d'or aux Jeux olympiques de Berlin de 1936. Ses livres ne portaient pas que sur le sport. Il a ainsi écrit un livre sur le poète André Suarès l'insurgé dont il a préfacé plusieurs livres, L'Honneur des justes, roman sur l'affaire Dreyfus, et La Symphonie des Chefs, enquête auprès de 70 grands chefs d'orchestre.

 

  • Il est inhumé le 31 mai 2006 au cimetière du Montparnasse à Paris.
  • L’Équipe annonce son décès en publiant l’article « Robert PARIENTÉ est décédé ». Il y est rapporté que « Robert PARIENTÉ, grand nom du journalisme sportif, s'est éteint samedi soir dans sa 75e année, des suites d'un cancer ». Par ailleurs, l’article souligne que « Celui qui fut directeur de la rédaction du quotidien L'équipe entre 1980 et 1986 était considéré par le métier comme le « Pape de l'athlétisme ». Il a notamment signé une remarquable enquête sur l'athlète noir américain Jesse OWENS, quadruple médaillé d'or aux JO de Berlin de 1936, et entretenait une profonde amitié avec le coureur de demi-fond français Michel JAZY ».
  • Pour sa part, Le Nouvel Observateur fait part de son décès via l’article intitulé « Robert PARIENTÉ est mort ». Il y est annoncé que « Le journaliste Robert PARIENTÉ, ancien directeur de la rédaction du quotidien L'Equipe, est décédé samedi soir à Paris, à l'âge de 75 ans, des suites d'une longue maladie, a-t-on appris dimanche 28 mai de son ancien collaborateur Alain BILLOUIN avec lequel il avait écrit une « Fabuleuse histoire de l'athlétisme » et une « Fabuleuse histoire des Jeux Olympiques » ».
  • Dans son article « Mort de Robert PARIENTÉ, ancien de « l'Equipe » », Libération annonce que « Le journaliste Robert PARIENTÉ, figure de la presse sportive et considéré comme le «Pape de l'athlétisme» par ses pairs, est décédé, samedi à Paris, à 75 ans, des suites d'un cancer. Il était entré à l'Equipe en 1954, avant d'en devenir rédacteur en chef, puis directeur de la rédaction et directeur général adjoint de 1986 à 1993 ».

 

Ajouter un message