Carnet

Antoine SOLLACARO

Antoine SOLLACARO 30 janvier 1949 - 16 octobre 2012
01/10/2015

L’avocat français, Antoine SOLLACARO meurt assassiné à 63 ans, le 16 octobre 2012 à Ajaccio. Il est abattu de 9 tirs dont six à la tête, au thorax et au bras. Né le 30 janvier 1949 à Propriano, en Corse-du-Sud, il est Militant de la cause nationaliste dans sa jeunesse. A ce titre, il a appartenu au Mouvement pour l'autodétermination (MPA) dans les années 1990 avec son ami de longue date Alain ORSONI, ancien nationaliste et actuel président du club de football de l’AC Ajaccio. Ancien Bâtonnier de l'Ordre des avocats d'Ajaccio, inscrit au barreau depuis 1977, il est devenu l'avocat pénaliste le plus renommé de Corse. Il est considéré comme l'avocat historique du FLNC et il a notamment défendu Yvan COLONNA dans l'affaire dite de l'« Assassinat du préfet ÉRIGNAC ».

La Dépêche annonce son décès en publiant l’article « Assassinat à Ajaccio de l'avocat Antoine SOLLACARO, qui avait défendu Colonna ». Il y est rapporté que « L'un des avocats corses les plus connus, Antoine SOLLACARO, ancien défenseur d'Yvan Colonna et de l'ex-dirigeant nationaliste Alain ORSONI, a été tué par balles mardi à Ajaccio, portant à 15 le nombre d'homicides cette année en Corse où les autorités dénoncent "une escalade criminelle"». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « L'avocat, âgé de 63 ans, a été pris pour cible alors qu'il se trouvait à bord de sa voiture, vers 09H05, dans une station-service du centre d'Ajaccio, sur la route des Sanguinaires. Selon les premières constatations, Me SOLLACARO a été victime de « neuf tirs, dont six à la tête, au thorax et au bras », a indiqué le procureur d'Ajaccio, Xavier BONHOMME. Une dizaine de douilles de projectiles de gros calibre de type 11,43, tirés à l'arme de poing, notamment dans la tête, par un tueur casqué et monté sur une moto pilotée par un complice, ont été trouvées sur place. Une autopsie doit être pratiquée mercredi ». De nombreuses personnalités ont transmis leur message de condoléances à la famille.

Pour sa part, Le Figaro fait part de son décès via l’article intitulé « L'ancien avocat d'Yvan Colonna assassiné à Ajaccio ». Il y est annoncé que « Me Antoine SOLLACARO a été touché de plusieurs balles alors qu'il était au volant de sa Porsche. Une dizaine de balles de gros calibre, dont plusieurs tirées dans la tête. Agissant avec un implacable sang-froid, le commando n'a laissé aucune chance à Me Antoine SOLLACARO. L'ancien défenseur d'Yvan COLONNA mais aussi d'Alain ORSONI a été assassiné mardi matin au volant de sa Porsche noire dans une station-service d'Ajaccio, sur la route des Sanguinaires où il résidait. L'ex-bâtonnier, âgé de 63 ans, a été la cible de deux inconnus circulant à moto, le pilote et son passager porteur d'une arme de poing ».
 

Livre d'Or

Mondoloni sabrina jeudi 18 octobre 2012
Toute mes condoleances a la famille Sollacaro son deces m attriste je n en revient toujours pas de sa disparition bon courage je suis de tous coeur avec vous .
CODACCIONI olivier vendredi 19 octobre 2012
Je suis indigné par de tels agissements. C'est tout simplement abject. J'espère de tout coeur que les auteurs de cet acte seront retrouvés et punis avec la plus grande sévérité. Je présentes mes sincères condoléances à la Famille SOLLACARO Je partage votre peine et m'associe à votre douleur.

Ajouter un message