Carnet

René BARJAVEL

René BARJAVEL 24 janvier 1911 - 24 novembre 1985
01/10/2015

Naissance : 24 janvier 1911 à Nyons (Drôme)

État civil : René BARJAVEL fut un écrivain et journaliste français. Il fut principalement célèbre pour ses romans d'anticipation. Ses œuvres reflétèrent l'angoisse ressentie devant une technologie que l'homme ne maîtrise plus. Cette sensation est le fruit de l’expression entremêlée de la science-fiction et du fantastique. Étant fils de boulanger, petit-fils de paysans, il effectua ses études au collège de Nyons puis à celui de Cusset dans l'Allier. Son baccalauréat en poche, il intégra la vie active en faisant bien de nombreux métiers afin de gagner sa vie. Durant cette période, il fut tour à tour pion, employé de banque, conférencier et tant d’autres postes encore.

Décès : 24 novembre 1985 à Paris

  • René BARJAVEL fut victime d’une agression à la bombe lacrymogène dans un train, courant 1985. Par la suite, son état général s'en ressentit. En effet quelques semaines plus tard, il fut victime d’une crise cardiaque en sortant du collège Stanislas dans le quartier Montparnasse où il venait de passer la journée avec les élèves et professeurs.
  • Il fut transporté dans un restaurant voisin en attendant l’arrivée des secours, mais il décéda à l'hôpital Cochin le soir du dimanche 24 novembre. Il avait 74 ans.
  • Sa famille organisa ses obsèques à Nyons, mais il est inhumé au petit cimetière de Tarendol, face au mont Ventoux.
  • Le journal « Le Parisien » annonça le décès de René BARJAVEL « le poète de l'anticipation emporté par une crise cardiaque, à 74 ans ».
  •  « Le Quotidien de Paris » annonça le décès de « l'homme qui voyait l'avenir avec les yeux du cœur ».
  • Libération quant à lui annonça sa mort avec l’article « BARJAVEL au paradis ». Il souligna que « Demain le Paradis annonçait le titre de son dernier roman, il y est allé plus vite que prévu ».
  • Jean CHALON du Figaro parla du décès de « l'un des auteurs les plus mystérieux qui soient ».
  • « Le Dauphiné Libéré » annonça qu’avec « la mort de l'écrivain René BARJAVEL, Nyons (Drôme) a perdu son poète ».
  • « L’Auvergnat de Paris » parla de la disparition de René BARJAVEL, « le chevalier de la science-fiction ».
  •  « Le Matin de Paris » annonça son décès par « BARJAVEL est mort, de son pétrin, il ne sortira plus de livres dorés, bon comme du pain, mais d'une farine parfois poujadiste ».
  • Odile Le BIHAN du journal « Le Républicain Lorrain » annonça sa disparition avec « L'adieu de BARJAVEL : « Demain le paradis », nous avons perdu un de nos derniers magiciens ».
Ajouter un message