Carnet

Joseph BIALOT

Joseph BIALOT 10 août 1923 - 25 novembre 2012
01/10/2015

L’écrivain français et survivant de la Shoah, Joseph BIALOT meurt à Paris le 25 novembre 2012, à l'âge de 89 ans. Né Joseph BIALOBRODA, il vient au monde à Varsovie le 10 août 1923. Juif polonais d'origine, sa famille s’installe en France en 1930 dans le quartier de Belleville. En 1940, il est victime de l'exode et se réfugie à Bordeaux, à Pau, puis dans la région lyonnaise où il deviendra résistant. Mais piégé par un contrôle d'identité, il sera arrêté à Grenoble le 25 juillet 1944, déporté depuis la gare de Bobigny vers Auschwitz par le Convoi No. 78 en date 11 août 1944, puis libéré par l’Armée rouge en janvier 1945. En 1969, il passe une licence de psychologie à l’Université de Paris VIII (Vincennes). Son premier roman, il l’écrit à l’âge de 55 ans. Le Salon du prêt-à-saigner, obtient le Grand Prix de littérature policière en 1979.

Ouest France annonce son décès en publiant l’article « Décès de l'écrivain Joseph BIALOT, survivant de la Shoah ». Il y est rapporté que « L'écrivain d'origine polonaise Joseph BIALOT, survivant de la Shoah et auteur reconnu de romans noirs à la veine sociale et de livres sur la Seconde guerre mondiale, est décédé dimanche à l'âge de 89 ans ». Par ailleurs, l’article souligne que « Né le 10 août 1923 à Varsovie, il passe sa jeunesse à Paris, où sa famille s'est installée en 1930. Militant de l'Union de la jeunesse juive, il est arrêté en juillet 1944 et déporté à Auschwitz jusqu'en 1945. Dès son retour, il consigne puis détruit les souvenirs terribles de cette période. Ils alimenteront des années plus tard des livres poignants parsemés d'humour juif : « La Nuit du souvenir » (1990), « C'est en hiver que les jours rallongent » (2002) ».

Pour sa part, Le Figaro fait part de son décès via l’article intitulé « Joseph BIALOT s'est éteint ». Il y est annoncé que « Dimanche, son palpitant, comme il disait, a fini par lâcher Joseph BIALOT. Et le polar français, dont il était le vétéran, est en deuil. Le polar français et ceux qui avaient eu la chance de connaître ce petit homme fragile au regard hésitant entre colère et angoisse. Il est décédé dimanche à 89 ans. Il a conservé jusqu'au bout son humour noir. Sur le faire-part de décès paru dans les grands quotidiens, on pouvait lire : « Matricule 193.143 à Birkenau, matricule B.9718 à Auschwitz, ces chiffres ne sont jamais sortis au loto dans cet ordre ! A vécu ! » ».
Dans son article « Décès de l'écrivain Joseph BIALOT, survivant de la Shoah », Le Monde annonce que « L'écrivain d'origine polonaise Joseph BIALOT, survivant de la Shoah et auteur reconnu de romans noirs à la veine sociale et de livres sur la Seconde guerre mondiale, est décédé dimanche à l'âge de 89 ans. Autodidacte et passionné de romans policiers, il ne commence à publier qu'à 55 ans, après avoir suivi les cours de la faculté de Vincennes. Il est alors directeur commercial d'une entreprise de prêt-à-porter. Ce sera le cadre de son premier roman noir, Le Salon du prêt-à-saigner, Grand prix de littérature policière, en 1979 ». De nombreuses personnalités ont rendu hommage à Joseph Bialot.

Ajouter un message