Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Auxois Libre Bourgogne Libre
L'Informateur
La Croix du Nord
La NRCO
Le Démocrate indépendant
Le Journal de l'Orne
Le Journal de Saone et Loire
Le Parisien
Le Pays Malouin
Le Penthièvre
Nord Eclair
Oise Hebdo
Toutes les Nouvelles
Vaucluse Matin
Vosges Matin

Jacques VILLERET

01/10/2015
Jacques VILLERET 6 février 1951 - 28 janvier 2005

L’acteur français, Jacques VILLERET meurt le 28 janvier 2005 à Évreux (Eure), emporté à 53 ans par les suites d'une hémorragie interne en rapport avec une maladie hépatique. Né Mohammed BOUFROURA, il vient au monde à Loches (Indre-et-Loire) le 6 février 1951, d'un père algérien installé en France, Ahmed BOUFROURA, et d'une mère française, Annette BONIN. Ses parents divorcent alors qu'il est âgé de neuf mois. Élevé par le nouveau mari de sa mère, Raymond VILLERET, sous le nom de celui-ci, ce n'est que tardivement qu'il découvre que celui-ci n'est pas son père biologique, ce qui le marque profondément. Il suit une formation théâtrale au conservatoire de Tours puis au Conservatoire de Paris où il a pour professeur Louis SEIGNER, avant de faire ses débuts sur scène avec la compagnie Marcelle TASSENCOURT.

 

  • Le 3 février 2005, il est inhumé dans sa ville natale de Loches (Indre-et-Loire), auprès de sa grand-mère maternelle, après une messe dite en son honneur à l'église Saint-Roch de Paris.
  • Le Devoir annonce son décès en publiant l’article « Mort d'un clown triste ». Il y est rapporté que « Jacques VILLERET, le rondouillard interprète du Dîner de cons, meurt à 53 ans ». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « Il avait un visage de clown triste, des yeux noyés dans le vin et le malheur, un physique rond comme un tonneau et les rôles qui allaient avec sa tronche: ridicules, bourrus ou bêtas. À d'autres, le profil sinueux de séducteur de ces dames ou la dégaine altière du héros sans peurs. Jacques VILLERET hantera à jamais les mémoires comme le grotesque faire-valoir de Thierry LHERMITTE dans Le Dîner de cons de Francis VEBER. D'autres n'ont jamais oublié sa bouille d'extraterrestre qui claquait si comiquement la langue en 1981 face à Louis de FUNÈS et Jean CARMET dans La Soupe aux choux, son premier triomphe au cinéma ».
  • Pour sa part, Le Figaro fait part de son décès via l’article intitulé « Jacques VILLERET est mort ». Il y est annoncé que « Le comédien français, interprète inoubliable de « La Soupe aux choux » et du « Dîner de cons » est mort vendredi. Il a succombé, à 53 ans, à une hémorragie interne. Pris d'un malaise alors qu'il se trouvait dans sa maison de campagne près d'Evreux (Eure) où il recevait quelques invités, l'acteur a été transporté d'urgence au centre hospitalier de la ville. Très demandé par toutes les télés depuis plus d'un mois, le comédien assurait en ce moment la promotion du dernier film de Patrick BRAOUDÉ, Iznogoud où il donnait notamment la réplique à Michael YOUN, ainsi qu'à l'animateur de M6, Magloire, profondément touché par la disparition de celui qui était devenu un ami. Ironie du sort, le comédien est également à l'affiche de la comédie L'antidote de Vincent de BRUS où il joue le porte-bonheur de Christian CLAVIER. Il envisageait également de revenir en 2005 au théâtre. Il a hélas rejoint trop tôt le réalisateur Philippe de BROCA, mort en novembre dernier ».
  •  

 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z