Carnet

Maurice HERZOG

Maurice HERZOG 15 janvier 1919 - 14 décembre 2012
01/10/2015

L’alpiniste et un homme politique français, Maurice HERZOG est mort à 93 ans, le 14 décembre 2012 à Neuilly-sur-Seine. Né à Lyon le 15 janvier 1919, il était étudiant à HEC et membre de la Résistance française lors de la Seconde Guerre mondiale. Il défendra la France dans les Alpes. Durant la campagne des Alpes (hiver 1944-1945), il était capitaine de la 2e compagnie du 27e bataillon de chasseurs alpins, au sein de la 5e demi-brigade de chasseurs alpins. Haut commissaire, puis secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports de 1958 à 1965, il est l'homme de confiance du général de Gaulle afin de développer la pratique du sport pour former des champions qui seront les représentants d'une France forte en dehors des frontières.

La Dépêche annonce son décès en publiant l’article « L'alpiniste Maurice HERZOG est décédé ». Il y est rapporté que « L'alpiniste et homme politique français Maurice HERZOG est décédé ce vendredi  à l'âge de 93 ans, a annoncé la Fédération française de la Montagne et de l'Escalade (FFME) ». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « « Je vous confirme la mort de Maurice HERZOG », a déclaré un responsable de la FFME, qui tenait l'information du maire de Chamonix, confirmant une information du Dauphiné Libéré et de Paris Match. Il restera dans l'histoire comme le premier vainqueur de l'Annapurna. Pour cet exploit, celui qui fut également secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux Sports de Charles de GAULLE, était accompagné de Louis LACHENAL, qui, comme lui, avait perdu des doigts et des orteils, après une descente dramatique ».

Pour sa part, Le Figaro fait part de son décès via l’article intitulé « Mort de Maurice HERZOG, le vainqueur de l'Annapurna ». Il y est annoncé qu’ « On retiendra de lui la photo de légende où il brandit le piolet de la «victoire sur l'Himalaya», en 1950. Gaulliste et ancien résistant, l'alpiniste Maurice HERZOG, qui avait également embrassé une carrière politique, est mort vendredi. Gaulliste et ancien résistant, l'alpiniste qui avait également embrassé une carrière politique, est mort à l'âge de 93 ans. Premier d'une cordée à être arrivé à plus de 8000 mètres, dans l'Himalaya, le 3 juin 1950, il a payé sa victoire par une amputation des doigts et des orteils ».

Dans son article « L'alpiniste et ancien ministre Maurice HERZOG est mort », Le Monde annonce que « L'alpiniste et ancien ministre Maurice HERZOG est mort jeudi 13 décembre au soir à l'âge de 93 ans. L'homme devint célèbre pour avoir participé à la première expédition ayant gravi un sommet de plus de 8 000 mètres, en franchissant l'Annapurna (8 091 m) dans l'Himalaya, le 3 juin 1950. L'exploit fut popularisé en France par une célèbre une de Paris Match. La photo d'HERZOG brandissant un fanion tricolore au bout de son piolet a fait le tour du monde. Sans cet exploit, a-t-il dit, « je n'aurais pas eu la vie que j'ai eue après ». Il devint ainsi l'un de ces « héros » français que la France se cherchait au lendemain de l'Occupation ».
 

Ajouter un message