Carnet

Raymond HAINS

Raymond HAINS 9 novembre 1926 - 28 octobre 2005
01/10/2015

L’artiste plasticien français, Raymond HAINS est décédé dans sa 78ème année, le 28 octobre 2005 à Paris, emporté en début d’après-midi par les suites d’une bronchite. Né à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) le 9 novembre 1926, il étudie le dessin avec Emile Daubé à Saint-Brieuc, puis la peinture à l'école des Beaux-Arts de Rennes, où il fait la connaissance de Jacques VILLEGLÉ, et commence par pratiquer la photographie. Dès ses débuts, son œuvre tend à la conception d'un univers total, en référence constante à la photographie et au langage. En 1946, il réalise ses premières photos abstraites en multipliant les images par des jeux de miroirs et l'année suivante, il met au point un objectif en verre cannelé qui lui permet de faire éclater l'image en formes non figuratives.

 

  • Le Nouvel Observateur annonce son décès en publiant l’article « Raymond HAINS est mort ». Il y est rapporté que « L'artiste Raymond HAINS, l'un des derniers Nouveaux Réalistes, est décédé vendredi 28 octobre des suites d'une bronchite à l'âge de 78 ans, a fait savoir l'un de ses amis, Eric LANDAU ». Par ailleurs l’article souligne que « Né le 9 novembre 1926 à Saint-Brieuc, Raymond HAINS partageait son temps entre Nice et Paris. Il avait appartenu au mouvement des Nouveaux Réalistes, qu'il considérait comme « une espèce de confrérie ». Se présentant à la fois comme un « débroussailleur » et un « documentaliste », il avait construit une œuvre complexe, non dénuée d'humour, établissant des analogies entre les mots, les noms, les images, tout en les détournant ».
  • Pour sa part, Le Journal des Arts fait part de son décès via l’article intitulé « Raymond HAINS, Le dernier des Mohicans ». Il y est annoncé qu’ « « Il mourut le vendredi/ le dernier jour de son âge/ s’il fût mort le samedi/ il eut vécu davantage. » Décédé le vendredi 28 octobre 2005, l’artiste Raymond HAINS n’aurait pas désavoué cette phrase célèbre de monsieur de la Palice. Car ce créateur, dont l’esprit emprunte aussi bien aux calembours du marquis de Bièvre qu’au Parti pris des choses de Francis Ponge, aimait les bons mots. Une de ses galeristes, Iris CLERT l’avait même baptisé le « roi du calembour métaphysique » ».
  • Dans sn article « Décès de Raymond HAINS, l'un des derniers Nouveaux Réalistes », Le Monde annonce que « L'artiste Raymond HAINS, l'un des derniers Nouveaux Réalistes, un mouvement auquel appartenaient notamment Arman, César, Tinguely et Yves Klein, est décédé vendredi 28 octobre à l'âge de 78 ans, a annoncé l'un de ses amis, Eric Landau. Raymond HAINS est décédé en début d'après-midi des suites d'une bronchite à son domicile parisien, où il avait continué à travailler jusqu'au dernier moment, a précisé Eric LANDAU ».

 

Ajouter un message