Carnet

Pierre COGAN

Pierre COGAN 10 janvier 1914 - 5 janvier 2013
01/10/2015

Le coureur cycliste français des années 1930-50, Pierre COGAN est mort à 98 ans, le 5 janvier 2013 à Auray dans le Morbihan. Il est né le 10 janvier 1914 à Pluneret. Professionnel de 1935 à 1951, il remporte notamment le Grand Prix de Plouay en 1936 et le Grand Prix des Nations en 1937. Il a la particularité d'avoir été parmi les meilleurs du Tour de France avant et après la Seconde Guerre mondiale. Il est ainsi onzième du Tour de France 1935 et encore septième en 1950. Il dispute son dernier Tour de France en 1951 et en prend la 19e place. À la fin de sa vie, il est le doyen des participants du Tour et des anciens membres de l'équipe de France.

Ouest France annonce son décès en publiant l’article « Auray. L’ancien coureur cycliste Pierre COGAN est décédé ». Il y est annoncé que « L’ancien coureur cycliste Pierre COGAN est décédé vendredi à Auray. Il allait avoir 99 ans le 10 janvier ». Par ailleurs, l’article souligne que « Né en 1914 à Pluneret, Pierre COGAN était le doyen des coureurs ayant participé au Tour de France. Au total, Pierre COGAN a disputé sept Tours de France. Il en a terminé six en se classant à chaque fois parmi les vingt premiers. Sa meilleure performance reste une septième place décrochée en 1950. En plus de ses performances sur le Tour, Pierre COGAN s’est également forgé, tout au long de sa carrière, un joli palmarès en remportant notamment le Grand Prix de Plouay (1936), deux étapes de Paris-Nice (1936), le Grand Prix des Nations (1937), les championnats de France militaires (1938) ou encore une étape du Critérium du Dauphiné Libéré au sommet du Mont Ventoux (1949) ».

Dans son article « Mort du doyen des coureurs du Tour », Le Figaro annonce que « Le Breton Pierre COGAN, doyen des coureurs ayant participé au Tour de France, s'est éteint dans la nuit de vendredi à samedi dans sa ville d'Auray, dans le Morbihan. Il aurait eu 99 ans le 10 janvier prochain. Pierre COGAN avait disputé sept Tours de France, dont deux avant-guerres. Il s'était notamment classé en 1935 11e et premier de la catégorie des touristes-routiers, c'est-à-dire des concurrents individuels. Il avait obtenu son meilleur classement dans le Tour de France en 1950 (7e). Pierre COGAN s'était également imposé dans le Grand Prix des Nations en 1937 ».

Ajouter un message