Carnet

Olivier GUICHARD

Olivier GUICHARD 27 juillet 1920 - 20 janvier 2004
01/10/2015
L’homme politique français, Olivier GUICHARD est décédé dans sa 83ème année, le 20 janvier 2004 à Paris. Il est inhumé en Gironde. Né le 27 juillet 1920 à Néac (Gironde), il fut surnommé « Baron du gaullisme» et fut plusieurs fois ministre sous les présidences de De GAULLE, POMPIDOU et Giscard d'ESTAING et des années 1970 à 1990, fut pendant plus de 20 ans président du conseil régional des Pays-de-la-Loire et maire de La Baule. Il est élève au lycée Condorcet et poursuit ses études à l'Université de Paris où il obtient une licence en Lettres et en Droit ainsi que de Sciences Politiques.    
  • Le Parisien annonce son décès en publiant l’article « Mort d'Olivier GUICHARD ». Il y est rapporté que « L'ancien ministre du général de GAULLE, Olivier GUICHARD est décédé hier à son domicile parisien, à l'âge de 83 ans ». Par ailleurs l’article souligne que « L'un des derniers grands barons du gaullisme avait conduit une longue carrière politique, commencée il y a plus de cinquante ans aux côtés de Charles de GAULLE. Une carrière à laquelle il avait mis un terme il y a six ans. Président du conseil régional des Pays de la Loire de 1974 à 1998, Olivier GUICHARD avait décidé d'abandonner son dernier mandat en ne se représentant pas aux élections régionales et en cédant son fauteuil au jeune.  .. François FILLON ».
  • Dans son article « Décès d'Olivier GUICHARD, baron du gaullisme », Le Nouvel Observateur annonce que « L'ancien ministre du général de GAULLE, Olivier GUICHARD est décédé mardi à son domicile parisien, à l'âge de 83 ans, a-t-on appris auprès de sa famille. Ses obsèques auront lieu à Néac (Gironde) samedi à 15 heures, a annoncé sa famille. Une messe sera célébrée ultérieurement à Paris, précise-t-on de même source.  Baron du gaullisme, Olivier GUICHARD avait mené une longue carrière politique commencée aux côtés du général Charles de GAULLE, il y a plus de cinquante ans. Président du conseil régional des Pays-de-Loire de 1974 à 1998, il avait décidé d'abandonner son dernier mandat, en ne se représentant pas aux élections régionales de 1998 ».
Ajouter un message