Carnet

Colette BESSON

Colette BESSON 7 avril 1946 - 9 août 2005
01/10/2015

L’athlète française, Colette BESSON est mort à 59 ans, le 9 août 2005 à La Rochelle, vaincu par un cancer des poumons. Née le 7 avril 1946 à Saint-Georges-de-Didonne (Charente-Maritime), elle remporte la médaille d'or du 400 mètres lors des Jeux olympiques de Mexico en 1968. Elle commence l'athlétisme à l'âge de 16 ans et détient à 18 ans déjà le 2e temps français sur 200 m en 25"03. Elle s'impose en 1967, comme championne de France du 400 m en 54 s 02 en courant à titre individuel. Elle continua des courses jusqu'en 1977, année où elle arrêta définitivement sa carrière dans les compétions internationales. Elle repose au cimetière d'Angoulins (Charente-Maritime).  

 

  • La Croix annonce son décès en publiant l’article « La mort de l'ancienne athlète Colette BESSON ». Il y est rapporté que « L'ex-athlète Colette BESSON, championne olympique du 400 m à Mexico en octobre 1968, est décédée mardi matin 9 août à 10h30 à La Rochelle des suites d'un cancer, à l'âge de 59 ans, a annoncé son époux ». Par ailleurs, l’article souligne que « Le président français, Jacques CHIRAC, dans une lettre à la famille dont des extraits ont été rendus publics, a fait part de son « estime » et de son « admiration » pour la championne qui « a contribué au rayonnement » de la France » ».
  • Pour sa part, Le Monde fait part de son décès via l’article intitulé « L'ancienne athlète Colette BESSON est morte ». Il y est annoncé que « Colette BESSON, décédée d'un cancer mardi 9 août à l'âge de 59 ans, laissera à la légende du sport français un souvenir en « or », celui du 400 m aux Jeux de Mexico (1968), au bout d'une ligne droite éblouissante. Cette championne discrète et simple, sportive exemplaire, qui l'an dernier encore disait continuer de « courir pour le plaisir », força aussi l'admiration pour son combat contre le dopage ».
  • Dans son article « Le dernier combat de Colette BESSON », L’Humanité annonce que « La championne olympique du 400 mètres à Mexico en 1968 est morte d'un cancer hier à l'âge de 59 ans. Puisqu’ elle était avant tout un sourire et deux yeux pleins de vie, regardons avec elle les 100 mètres ultimes de son 400 m doré de Mexico. Les larmes de cette inconnue médaillée d'or sur le podium olympique avaient alors ému toute la France. C'est la même force qui a secoué hier le mouvement sportif à l'annonce de sa mort. Celle qu'Antoine BLONDIN avait surnommé « la petite fiancée de la France » pour sa « dernière ligne droite triomphale, qui avait l'exubérance d'une révolution mexicaine » n'est pas parvenue à semer le cancer, comme elle avait devancé sur le fil la favorite anglaise, Lilian BOARD, à Mexico. Certes, le clan bleu pleurait hier sa médaillée d'or. Le sport tricolore perd lui l'un de ses cœurs. Une aura qui redonnait à chaque instant un sens à l'effort ».

 

Livre d'Or

Bernadette chauffaille vendredi 26 mai 2017
Je suis à Font Romeu devant la bâtisse qu'elle a mise à disposition des sportifs; étant de sa génération les souvenirs de sa course et son sourire sont très présents. Le reflet de la Récompense de l'Effort sainement. Un modèle qu'on ne rappelle pas assez aux jeunes generations
Ajouter un message