Carnet

André BAY

André BAY 19 septembre 1916 - 14 janvier 2013
01/10/2015

L’éditeur, traducteur, écrivain et critique d'art français, André BAY est mort le 14 janvier 2013 à l'âge de 96 ans. Né le 19 septembre 1916, il est entré en 1942 chez Stock, a imposé en France de grands auteurs étrangers. Il a fondé chez Stock La Cosmopolite, l'une des plus prestigieuses collections de littérature étrangère, avec sa célèbre couverture rose, signant lui-même des préfaces pour les écrivains qu’il défendait. En 1948, il avait fondé, avec Raymond QUENEAU et Albert-Marie SCHMIDT, le prix du Meilleur livre étranger. Il avait également créé le prix Jacques-Chardonne, dont il était le beau-fils.

Le Figaro annonce son décès en publiant l’article « Décès de l'éditeur André BAY ». Il y est annoncé qu’ « Éditeur mythique, traducteur de Lewis CARROLL et écrivain, André BAY est mort le 14 janvier à l'âge de 96 ans, a-t-on appris aujourd'hui auprès de Stock, la maison d'édition dont il fut directeur littéraire pendant près de quarante ans ». Par ailleurs, l’article souligne que « Brillant angliciste, grand spécialiste d’ « Alice au pays des merveilles », il a traduit Lewis CARROLL, Robert Louis STEVENSON, Mark TWAIN ou encore Katherine MANSFIELD. Il avait été le premier à publier la traduction de « Tendre est la nuit » de Francis Scott FITZGERALD. Esprit curieux, André BAY était aussi peintre et dessinateur, ainsi que l'auteur de plusieurs ouvrages : des romans et des récits, et même un « Trésor des comptines », devenu une référence de la littérature jeunesse ».

Dans son article « André BAY, éditeur mythique », Le Monde annonce qu’ « Aussi discret que passionné et talentueux, André BAY, ancien directeur littéraire des éditions Stock pendant 40 ans, avait donné à la célèbre collection rose « Cosmopolite » ses lettres de noblesse. Ce grand éditeur, qui était aussi écrivain, est mort lundi 14 janvier. Il avait 96 ans. C'est à La Frette-sur-Seine (Val-d'Oise) – où il partageait sa vie depuis plusieurs années avec la romancière et traductrice Béatrice COMMENGÉ – qu'il avait élu domicile. Dans une vaste maison entourée d'un jardin sauvage, il recevait avec son éternelle pipe aux lèvres et son calme olympien. Là, loin de la fureur du monde, il pouvait vous entretenir des heures de ses passions variées, Isaac Bashevis SINGER, Carson McCULLERS, Anais NIN, mais aussi les escargots, les mouches, les orchidées... Car tout semblait parler à cet esprit curieux et toujours aux aguets ». Hommage à l'éditeur mythique qu'était André Bay.

Ajouter un message