Carnet

Michael GRUNELIUS

Michael GRUNELIUS   1929 - 17 janvier 2013
01/10/2015

L’homme d'affaires et entrepreneur français, Michael GRUNELIUS est décédé dans sa 83ème année, le 17 janvier 2013. Ses obsèques ont eu lieu le 24 janvier 2013. Il est né en 1929 à Strasbourg. En 1957, il fonde la filiale française du groupe américain Manpower, puis développe l'Europe1. Lorsqu'il quitte l'entreprise en 2001, Manpower France représente 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires et dispose de près de 1 000 agences à travers le pays2. C'est la première filiale dans le monde de Manpower, et elle réalise environ un tiers du chiffre d'affaires mondial du Groupe. C'est sous son impulsion qu'a été introduit en 1965 le célèbre logo Manpower, basé sur l'Homme de Vitruve et dessiné par Léonard de VINCI.

Les Echos annonce son décès en publiant l’article « Décès de Michaël GRUNELIUS, pionnier du travail temporaire en France ». Il y est rapporté que « Michaël GRUNELIUS était le père de l’intérim en France. Il s’est éteint, le 17 janvier dernier, à l’âge de 83 ans ». Par ailleurs l’article souligne qu’ « Avec Laurent NÉRO (fondateur de Bis) et de Philippe FORIEL-DESTEZET (Ecco), cet Alsacien, d’une rare élégance, au regard bleu perçant, fut un pionnier. Dès 1957, il avait installé à Paris, la première agence française de Manpower, après une rencontre, aux Etats-Unis, avec les fondateurs du groupe de travail temporaire américain. Son « bachot » et son « livret militaire » sous le bras, ce baroudeur avait d’abord sillonné l’Afrique. Sept ans durant, il fut chercheur d’or et d’étain, au Cameroun, prospectant une concession de 40.000 mètres carrés, aux côtés d’un autre Alsacien -- qui deviendra l’un des premiers directeurs de Manpower France. Mais seul l’intérim sera le filon de cet homme affable et distingué. Michaël GRUNELIUS, âgé de 28 ans, crée la première agence d'intérim, dans 30 mètres carrés de bureaux rue de Prony à Paris. Il venait de trouver sa voie. Convaincant et convaincu, ce personnage haut en couleurs se révélera un formidable homme d’affaires ».

Dans son article « Disparition – Michaël GRUNELIUS, ou l’aventure Manpower », ManPower Group annonce que « Nul doute que l’accord sur la réforme du marché du travail, qui indique noir sur blanc que le travail temporaire « a développé au bénéfice des salariés intérimaires des dispositifs qui organisent l’accès de ces salariés à un accompagnement et une protection sociale de branche », a dû réjouir Michaël GRUNELIUS, quelques jours avant sa mort, à 83 ans. Celui qui fut le précurseur de toutes les dispositions légales et réglementaires en faveur des salariés intérimaires (prime de fin de mission, congés payés, accès à la formation…) a dû y voir là une forme de consécration. Car il n’y a aucun doute : l’implantation de Manpower en France et le développement de l’intérim qui en découle sont le fait d’un seul homme, aussi visionnaire que volontaire ».

Ajouter un message