Carnet

Bernard DHÉRAN

Bernard DHÉRAN 17 juin 1926 - 27 janvier 2013
01/10/2015

L’acteur français, Bernard DHÉRAN est mort à 86 ans, le 27 janvier 2013 à Marrakech. De son vrai nom Bernard POULAIN, il est né le 17 juin 1926 à Dieppe. Diplômé du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris en 1947, il entre à la Comédie-Française en 1953. Il est pensionnaire de 1953 à 1957, puis en devient le 437e sociétaire en 1961. Doyen en 1988, il prend sa retraite en 1989. Depuis 1952, il a joué dans une centaine de films et s'est également illustré dans le doublage. Sa carrière grande et longue au théâtre, comme au cinéma, à la télévision et dans le doublage, avaient fait de lui un artiste très aimé du public.

Le Parisien annonce son décès en publiant l’article « La mort du comédien Bernard DHÉRAN ». Il y est annoncé qu’ « Il est décédé dimanche matin à l'âge de 86 ans. Son talent et sa très longue carrière avait fait de lui un des comédiens les plus populaires et appréciés du public aussi bien au théâtre, au cinéma qu'à la télévision ». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « Au théâtre, c'est Jean-Louis Barrault qui l'a lancé sur scène en 1947 dès sa sortie du conservatoire national supérieur d'art dramatique en lui offrant ses premiers rôles dans des pièces signées Kafka, Camus, Paul Féval ou encore Anouilh. Ce normand natif de Dieppe (Seine-Maritime) s'était défini lui même comme «comédien ordinaire du Roy et de la République» dans un livre de souvenirs publié en 2007. Comédien du Roy pour avoir fait un long chemin avec la Comédie Française (de 1953 à 1989). Comédien de la République pour avoir connu le succès en enchainant sur les planches aussi bien les grands classiques que des créations plus contemporaines jusqu' à il y a encore peu de temps ».

Dans son article « Bernard DHÉRAN, l'élégance du comédien », Le Figaro annonce qu’ « Ses longues années à la Comédie-Française ne l'avaient pas empêché de tourner pour le cinéma et la télévision, de jouer au théâtre privé et d'être une star du doublage. Il avait de la classe et parfois, il se rebellait! Il en avait assez des «personnages élégants, racés, policés, infatués voire un peu traitres» que lui confiaient metteurs en scène et réalisateurs. Il en faisait l'aveu il y a déjà près de quarante ans! Bernard DHÉRAN aura toujours fait le grand écart entre son allure d'éternel jeune premier, puis de séducteur dans la force de l'âge, et son désir de francs divertissements, de fantaisie, de légèreté très britannique. Ce grand comédien, discret mais ne tenant rien au-dessus de son art, s'est éteint dimanche 27 janvier au matin. Il avait 86 ans ».

Ajouter un message