Carnet

Christian GUY

Christian GUY 6 septembre 1936 - 30 janvier 2013
01/10/2015

Le journaliste français, Christian GUY est mort à 76 ans, le 30 janvier 2013. Né le 6 septembre 1936, il est un journaliste inconnu du grand public, mais était en fait un homme de l'ombre qui a œuvré à la formation de dizaines de journalistes dans toutes les rédactions télé, mais surtout il était rédacteur en chef dans les années 80 et 90 des journaux de 20h de TF1, France 2 et La Cinq. Beaucoup de grands reporters, journalistes connus ou inconnus ont appris leur métier avec lui. Ses obsèques ont lieu le 5 Février 2013 à Préfailles en Loire Atlantique.

Jean Marc MORANDINI annonce son décès en publiant l’article « Décès du journaliste Christian GUY, homme de l'ombre des 20h de TF1, France 2 et La Cinq ». Il y est annoncé que « Christian GUY est décédé mercredi dernier à l'âge de 76 ans ». Par ailleurs, l’article souligne que « Ce journaliste inconnu du grand public, était en fait un homme de l'ombre qui a œuvré à la formation de dizaines de journalistes dans toutes les rédactions télé, mais surtout il était rédacteur en chef dans les années 80 et 90 des journaux de 20h de TF1, France 2 et La Cinq. Beaucoup de grands reporters, journalistes connus ou inconnus ont appris leur métier avec lui. Pour Jean-Marc MORANDINI, qui a débuté sous ses ordres à la Cinq, « grande gueule, il ne laissait rien passer et était d'une exigence rare. Il n'avait peur de rien, ni de personne et cultivait l'indépendance en protégeant la liberté des journalistes ». L'inhumation aura lieu demain à 14h30 à Préfailles en Loire Atlantique ».

Dans son article « Disparition de Christian GUY, grand patron de rédaction à TF1, Antenne 2 et la 5 », France TV annonce que « Rédacteur en chef exigeant et respecté, interviewer redoutable, Christian GUY s'est éteint mercredi soir à l'âge 76 ans. Vous ne le connaissiez pas. Mais il fut le responsable de quantité de journaux télévisés que vous avez vus. A TF1, Antenne 2 ou à la Cinq. Christian GUY était LE red chef comme on n'en voit que dans les films américains : grande gueule, colérique, fulgurant, avec cigarette omniprésente et éternel candidat à la jubilation d'un coup réussi. Imaginez ! Vous avez une vingtaine d'années et pour la première fois vous rencontrez cet archétype de l'info télé. Bien sûr, il sort d'une assemblée générale où l'on s'explique avec la Direction. En l'occurrence, c'était en 1974 et Antenne 2 se demandait si la Rédaction allait enfin pouvoir parler de la maladie du Président G. POMPIDOU. « Salut garçon » m'avait il dit. « Tu vois où on en est ? A se battre pour évoquer l'évidence qui nourrit les conversations de la France entière ! Si c'est pas malheureux ! » ». De nombreuses personnes dans le milieu du journalisme ont présenté leurs condoléances à la famille.

Ajouter un message