Carnet

Jacques HOYAUX

Jacques HOYAUX 16 juin 1930 - 11 février 2013
01/10/2015

L’homme politique belge, membre du PSB et militant wallon, Jacques HOYAUX est décédé dans sa 82ème année, le 11 février 2013 à Watermael-Boitfort. Né le 16 juin 1930 à Uccle, il fut sénateur de 1974 à 1985. De 1977 à 1979 il fut secrétaire d'État aux réformes institutionnelles et ministre de l'enseignement de 1979 à 1980. Docteur en droit de l’Université Libre de Bruxelles, il s’implique très tôt dans le mouvement wallon. En 1963 il prend la tête de la section de Lambusart du PSB, poste qu’il occupera pendant vingt ans, et en 1974 il est élu sénateur. Il siégera à la Haute assemblée jusqu’en 1985. Dès le début de son parcours parlementaire, il affiche clairement ses options régionalistes alors que le gouvernement Tindemans I tente de mettre en œuvre le fameux article 107 quater qui consacre l’existence des Régions.

L’Avenir.net annonce son décès en publiant l’article « Décès de l’ancien sénateur et ministre socialiste Jacques HOYAUX ». Il y est rapporté qu’ « On a appris le décès survenu lundi à Watermael-Boitfort à l’âge de 82 ans de Jacques HOYAUX, ancien sénateur socialiste, secrétaire d’État aux réformes institutionnelles et ministre de l’Éducation nationale ». Par ailleurs l’article souligne qu’ « Il a été un militant wallon actif et un régionaliste convaincu. Jacques HOYAUX est né 16 juin 1930 à Uccle. Docteur en droit de l’Université Libre de Bruxelles, il s’implique très tôt dans le mouvement wallon. Dès le début de son parcours parlementaire, il affiche clairement ses options régionalistes. Après sa retraite de la scène politique, il a travaillé à Paris pour l’Agence de la coopération culturelle et technique de la Communauté française avant de quitter la vie politique en 1986 et de s’établir en France. Il est resté malgré tout attentif à ce qui se passait en Belgique et est resté actif à l’Institut Jules Destrée ».

Dans son article « Ancien Sénateur et Ministre Belge Jacques HOYAUX n'est plus », Vivre-a-chalon.com annonce que « C'est un grand personnage qui vient de disparaître. Jacques HOYAUX après une carrière politique en Belgique s'était établi à Saint Gervais en Vallière, dans le canton de Verdun sur le Doubs. Avec sa compagne, il vivait paisiblement et aimé recevoir et il était régulièrement consulté. Jacques était un socialiste "Belge", sincèrement et profondément engagé. A son arrivée dans notre bourgogne, terre d'adoption qui jadis s'étendait aussi en Belgique, Jacques aimait les bords de la dheune comme il aimait les débats d'idées, les échanges et les confrontations toujours dans le respect des autres. Toujours dans une grande fidélité et au delà des querelles et des changements passagers. Jacques avait un sens profond de l'amitié mais aussi de l'engagement. Il ne faisait pas de mystère sur ce passé de sénateur ou encore de Ministre, fonctions qu'il avait occupé dans la Belgique voisine ».

Ajouter un message