Carnet

Michael WINNER

Michael WINNER 30 octobre 1935 - 21 janvier 2013
01/10/2015

Le réalisateur britannique, Michael WINNER est décédé à 77 ans, le 21 janvier 2013 à Kensington, Londres. Né 30 octobre 1935 à Londres, il est connu pour la série des films Death Wish avec Charles Bronson. Il est le fils d’Helen ZOLTA et de George Joseph WINNER, un administrateur de société. Il a étudié à l'école St-Christophe, Letchworth, et Downing College, Cambridge, où il a étudié le droit et l'économie. Il a également édité journal étudiant de l'université, Varsity. Il a commencé sa carrière cinématographique comme assistant réalisateur des programmes de télévision pour la BBC.

Le Figaro annonce son décès en publiant l’article « Mort du réalisateur Michael WINNER ». Il y est rapporté que « Le réalisateur britannique Michael WINNER, auteur notamment d'une série de trois films à succès inaugurée par "Un Justicier dans la ville" avec Charles BRONSON, est décédé à l'âge de 77 ans à Londres, a annoncé son épouse aujourd'hui ». Par ailleurs l’article souligne que « Réalisateur d'une trentaine de films, Michael WINNER avait notamment travaillé avec les stars Marlon BRANDO, Robert MITCHUM et Faye DUNAWAY. Son plus grand succès reste "Un Justicier dans la ville", où Charles BRONSON campe un architecte qui décide de venger le meurtre de sa femme et le viol de sa fille ».

Dans son article « Michael WINNER, réalisateur d’”Un justicier dans la ville”, est mort », Les inRocKs annonce qu’ « A 77 ans, le cinéaste britannique, père des vigilante movies contemporains, vient de disparaître. Il laisse derrière lui une œuvre inégalée, mais néanmoins singulière. Si Michael WINNER entame une carrière professionnelle très jeune (il écrit dans un journal britannique dès 14 ans), il lui faudra attendre le début des années 70, et les opportunités hollywoodiennes afin de rencontrer le succès. Après un poste d’assistant de direction à la BBC, la réalisation de quelques épisodes télé et longs métrages, c’est en effet avec The Lawman (L’homme de loi, 1971), porté par Burt LANCASTER et Robert DUVALL, Scorpio (1973) avec le même Burt LANCASTER et Alain DELON, et surtout The Nightcomers (Le corrupteur, 1972), sorte de conte SM incarné par le trouble Marlon BRANDO, que WINNER commence à se faire une réputation internationale ».

Ajouter un message