Carnet

Alain DESROSIÈRES

Alain DESROSIÈRES 18 avril 1940 - 15 février 2013
01/10/2015
Le spécialiste français de l'histoire des statistiques, Alain DESROSIÈRES est mort à l’âge de 72 ans, le  15 février 2013 à Paris. Né le 18 avril 1940 à Lyon, il est diplômé de l'École Polytechnique (Promotion 1960) et de l'ENSAE (Promotion 1965). Il est administrateur de l'Insee, où il a été rédacteur en chef de la revue Économie et Statistique de 1973 à 1974, et chef de la division des études sociales de 1983 à 1987. Il est sociologue, statisticien et historien à l'EHESS où, après une longue période au Groupe de Sociologie Politique et Morale, il a rejoint le Centre Alexandre Koyré, centre d'histoire des sciences. Il est l'auteur de nombreuses publications, dont La politique des grands nombres : histoire de la raison statistique (Paris, La Découverte, édition originale de 1993) qui a été traduit en plusieurs langues.  
  • Le Monde annonce son décès en publiant l’article « Alain DESROSIÈRES, statisticien, sociologue et historien de la statistique ». Il y est annoncé qu’ « Alain DESROSIÈRES est né le 18 avril 1940 à Lyon et mort le 15 février 2013 à Paris ». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « Admis à l'Ecole normale supérieure et à l'école Polytechnique la même année, Alain DESROSIÈRES opte pour cette dernière école d'ingénieur (promotion 1960). Très concerné par des préoccupations politiques et citoyennes, il choisit ensuite l'Ensae pour devenir administrateur de l'Insee (1965). Prenant au sérieux la fonction sociale d'information dédiée à ce corps d'Etat, il entend constamment rappeler la responsabilité de cet organisme à l'égard des acteurs sociaux, y compris les plus éloignés des cercles du pouvoir, à qui l'information produite devrait servir au premier chef. Cette orientation est stimulée par l'effervescence, novatrice sur le plan politique et créatrice sur le plan intellectuel, qui règne à l'Insee au cours des dix années qui suivent Mai 1968 ». 
  • Dans son article « Alain DESROSIÈRES est mort », Gilles RAVEAUD annonce que « C’est avec une immense tristesse que j’apprends le décès d’Alain DESROSIÈRES. Historien des statistiques, Alain était surtout un homme gentil, érudit, toujours à l’écoute, et tellement agréable à écouter lui-même. Il m’avait reçu plusieurs fois dans son bureau de l’INSEE, un petit bureau pas du tout à la hauteur du bonhomme, dans ce sinistre immeuble de Malakoff. A converser avec lui, je me sentais à la fois écrasé par sa familiarité avec des auteurs de tant de disciplines (économie, sociologie, statistiques, histoire…) et en même temps comblé de voir son esprit pétillant faire des liens inattendus, et m’apprendre avec gourmandise des moments essentiels de l’histoire de ma discipline ».

Livre d'Or

Ajouter un message