Carnet

Stéphane HESSEL

Stéphane HESSEL 20 octobre 1917 - 27 février 2013
01/10/2015

Le diplomate, ambassadeur, résistant, écrivain et militant politique français, Stéphane HESSEL est mort à l’âge de 95 ans, le  27 février 2013 à Paris. Né le 20 octobre 1917 à Berlin, il  arrive en France à l’âge de 8 ans. Naturalisé français en 1937, normalien, il rejoint les forces françaises libres en 1941 à Londres. Résistant, il est arrêté et déporté à Buchenwald, puis à Dora, et ne doit la vie qu’à une substitution d’identité avec un prisonnier mort du typhus et à son évasion. Il entre au Quai d’Orsay en 1945, et fait une partie de sa carrière diplomatique auprès des Nations unies, où il assiste comme témoin privilégié à la constitution de la charte des droits de l’homme et du citoyen.  

 

  • Le Parisien annonce son décès en publiant l’article « Décès de l'intellectuel Stéphane HESSEL, auteur d' « Indignez-vous ! » ». Il y est annoncé que « Le Français Stéphane HESSEL, auteur du best-seller « Indignez-Vous » vendu à des millions d'exemplaires et qui a inspiré dans le monde ces dernières années plusieurs mouvements de protestation, est mort dans la nuit de mardi à mercredi à 95 ans ». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « Ancien résistant sous l'occupation allemande et diplomate à la carrière atypique, homme de gauche et européen convaincu, Stéphane HESSEL était connu pour ses prises de position engagées. « Sa capacité d'indignation était sans limite, sauf celle de sa propre vie. Au moment où celle-ci s'achève, il nous laisse une leçon, celle de ne se résigner à aucune injustice », a souligné le président François HOLLANDE dans un communiqué. A la retraite depuis 1983, Stéphane HESSEL avait poursuivi son combat contre les injustices par des publications de manifestes et appels, à commencer par le célèbre « Indignez-vous ! » en octobre 2010 ».
  • Dans son article « Stéphane HESSEL, défenseur infatigable des sans-papiers », Le Monde annonce que « Stéphane HESSEL, décédé à l'âge de 95 ans dans la nuit de mardi à mercredi, était un défenseur ardent de la cause des immigrés et des sans-papiers. En août 1996, il était devenu la figure de proue des médiateurs après l'expulsion de quelque deux cents Africains sans-papiers de l'église parisienne Saint-Bernard. Stéphane HESSEL avait alors estimé publiquement que le recours à la force était "tout à fait inutile", et insisté sur le cas des déboutés du droit d'asile vivant depuis longtemps en France, avec travail et logement. Au sein du collège de médiateurs, il avait ensuite suivi de très près le dossier des régularisations, et en avait obtenu la quasi-totalité ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message