Carnet

Jeanne BOURIN

Jeanne BOURIN 13 janvier 1922 - 19 mars 2003
01/10/2015

Naissance : 13 janvier 1922 à Paris

État civil : Jeanne BOURIN fut le nom sous lequel fut connue l’écrivaine française, Jeanne MONDOT. Elle s’est rendue célèbre grâce à ses romans historiques. Par ailleurs, elle était épouse du critique littéraire et écrivain français, André BOURIN. Le couple se maria en 1942 et eut trois enfants : François, Jérôme et Agnès BOURIN. Fille de l’inspecteur de l'enregistrement, Marcel MONDOT et de sa femme Eugénie LAUDEREAU, elle grandit dans la foi catholique. Elle ne revint à cette confession que vers ses 40 ans. C’est à partir de cette période qu’elle fut admirative vis-à-vis de la société médiévale. Elle l’étudia minutieusement et la restitua dans le cadre de ses romans.

Décès : 19 mars 2003 au Mesnil-le-Roi (Yvelines)

  • Jeanne BOURIN est morte dans son sommeil, à 81 ans, à son domicile du Mesnil-le-Roi (Yvelines).
  • Elle fut inhumée dans le cimetière communal de Mesnil-le-Roi.
  • Libération annonce son décès au travers de l’article : « Mort de la romancière Jeanne BOURIN ». Sa vie et ses œuvres furent relatées tout au long de l’article.
  • Associated Press annonce son décès avec l’article « Décès de la romancière Jeanne BOURIN ». L’article souligne qu’elle est « un auteur dont l'œuvre aura grandement contribué à donner le goût de l'histoire au plus grand nombre ».
  • Le ministre de la Culture, Jean-Jacques AILLAGON salua « Jeanne BOURIN, qui par le biais du roman historique aura contribué à dissiper bien des préjugés et des malentendus sur cette longue période de notre histoire qui fut longtemps méconnue et sous-estimée ». « Avec Jeanne BOURIN, nous perdons l'une des personnalités les plus marquantes de notre vie littéraire, une romancière douée d'un étonnant pouvoir d'évocation », a souligné le ministre.
  • Pierre VAVASSEUR du Parisien avec son article « Jeanne BOURIN, une vie à raconter le Moyen Âge » annonce son décès. Il souligna que « c'était d'abord une romancière qui savait manier les mots, une sœur de l'écriture ». 
Ajouter un message