Carnet

Max Catrin

Max Catrin 17 décembre 1921 - 2 mai 2014
01/10/2015
L’ancien maire de La Garenne-Colombes, Max Catrin s’est éteint à l’âge de 83 ans vendredi 2 mai. Membre du Centre national des indépendants et paysans (CNIP), il est élu en février 1975, maire et a exercé trois mandats successifs jusqu’au mois de mars 2001.
 
Docteur en médecine, Catrin est né à Résigny, dans l’Aisne le 17 décembre 1921, exerçant comme oto-rhino-laryngologiste jusqu'à la fin de sa carrière. Homme de dévouement et de devoir, il était très attaché aux Garennois. Il était également Conseiller général des Hauts-de-Seine et fut président de la Commission de l'Équipement et de l'Environnement au sein du Département. Il a contribué au développement de La Garenne dans une condition difficile marquée par la densification urbaine et une croissance démographique importante des Hauts-de-Seine.
 
La création de nombreux équipements a ainsi marqué son mandat et qui lui a permis d’offrir aux Garennois des services de qualité et un cadre de vie agréable dont : un gymnase Marcel-Payen et une Résidence pour personnes âgées des Champs-Philippe en 1981, l’extension du Foyer des Arts et Loisirs en 1982, ou encore la piscine communale en 1984. Homme d’ouverture et de paix, il a aussi contribué au renforcement de l’amitié franco-allemande par la signature, en 1980, de l’acte de jumelage entre La Garenne-Colombes et la Ville de Wangen im Allgäu.
 
Il était également aux côtés de Jean-Paul Dova, vice-président de l'office départemental d’HLM, et a présidé le « Service d'assistance technique aux exploitants de stations d'épuration », un organisme contrôlant les usines qui polluent les eaux. C'est sous ses différents fonctions et engagements que La Garenne-Colombes est devenue une ville résidentielle nommée « le petit Neuilly ». En deux mandats, cette commune, au profit de l’immobilier, a pratiquement vu disparaître toutes ses activités industrielles.
 
Jérôme Rivière présente en 1995 sa propre liste, épaulée par le RPR face à la majorité municipale que Catrin a pourtant ralliée le soir du premier tour. C'est Philippe Juvin, maire-adjoint jusqu'en 2001 et conseiller municipal depuis 1983 qui lui succèdera.
 
Médaillé d’Or de la Jeunesse et des Sports, Président fondateur de l’Olympic Garennois et Chevalier de la Légion d’honneur, Max Catrin a laissé un héritage de grande valeur aux Garennois.
Ajouter un message