Carnet

Chinua Achebe

Chinua Achebe    - 22 mars 2013
01/10/2015
«Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens, l'histoire de la chasse glorifiera toujours le chasseur» Chinua Achebe romancier et poète nigérian, le Père de la littérature africaine moderne est décédé à l'âge de 82 ans aux Etats-Unis, d'après Le Parisien. Nelson Mandela comptait parmi ses très nombreux lecteurs. Il avait dénoncé la corruption dans son pays, et Nelson Mandela disait de lui «qu'en sa compagnie, les murs de la prison tombaient». Chinua Achebe était un écrivain engagé. Avec son roman culte, Le monde s'effondre (1958), il dévoilait une critique du colonialisme blanc.
 
Le livre fut vendu à 10 millions d'exemplaires à travers le monde, était imprégné de la culture Igbo, son groupe ethnique.Chinua Achebe aimait parler des Africains comme il les connaissait et non pas comme ils étaient vus : «Des auteurs comme l'Américain Ernest Hemingway ont représenté la population noire africaine comme des sauvages et sont à l'origine d'un immonde blasphème. C'est pourquoi j'ai décidé de tenter d'écrire des livres où les personnages étaient des Africains comme je les connais».
Cité pour un prix Nobel de littérature, il ne l'aura pas obtenu de son vivant. Achebe n'a jamais failli dans son engagement pour la paix. Il était très respecté au Nigeria pour ses prises de positions contre la corruption et la mauvaise gouvernance de son pays riche (pétrole) mais dont la grande majorité des 160 millions d'habitants vit avec moins de 2$ par jour...
Les Termitières de la savane fut son dernier roman en 1987, Chinua Achebe s'est éteint à Boston, son où il a longtemps été professeur à l'université Brown.
 
Ajouter un message