Carnet

Dr Robert Edwards

Dr Robert Edwards    - 10 avril 2013
01/10/2015

Le physiologiste anglais Dr Robert Edwards est décédé le 10 avril 2013. Il est particulièrement connu pour être le pionnier de la médecine de la reproduction et de la fécondation in vitro (FIV).

Le père de la fécondation in-vitro tire sa révérence finale

Né le 27 septembre 1925 à Batley dans le Yorkshire, Robert Geoffrey Edwards a fait ses études au Manchester Central High School ) Whitworth Street dans le centre de Manchester. Après avoir servi dans l’armée britannique, il termine ses études de premier cycle en biologie puis obtient un diplôme de l’Université de Bangor. Il suit ensuite des études à l’Institut de génétique animale et d'embryologie de l'Université d'Edimbourg, et sera titulaire d’un doctorat à l’âge de 30 ans.

Après avoir travaillé en tant que chercheur postdoctoral au California Institute of Technology pendant un an, Dr Robert Edwards intègre le personnel scientifique de l'Institut national de la recherche médicale à Mill Hill. En 1963, il rejoint l’Université de Glasgow puis l’Université de Cambridge en tant que chercheur au sein de la Fondation Ford au département de physiologie et membre du Churchill College de Cambridge. Six ans plus tard, il est nommé lecteur en physiologie.

Biologie reproductive

Dr Robert Edward lance, en collaboration avec le chirurgien Patrick Steptoe et de l’infirmier Jean Purdy, la conception par FIV. Ce fut un succès. Il a donné naissance au premier "bébé éprouvette" Louise Brown le 25 juillet 1978. Depuis, ce procédé a permis à des centaines de milliers de couples stériles d'avoir des enfants. Ensemble, ils créent le premier programme de FIV pour les patients touchés par l’infertilité et permettent à d’autres scientifiques de se former à leurs techniques.

Le père de la FIV met au point un milieu de culture humain dans le but de permettre la fécondation mais également la culture d’embryons précoces. Steptoe, quant à lui, a la tâche de récupérer les ovocytes des patients atteints de stérilité des trompes par la laparoscopie. Leurs différentes tentatives ont engendré le refus de financement de leurs recherches par le Conseil de recherches médicales. L’équipe a même été à différentes reprises victime de poursuites judiciaires.

Le professeur Sir Robert Edwards, détenteur d’un Nobel, scientifique, et co-pionnier de la fécondation in-vitro est mort paisiblement dans son sommeil des suites d’une longue maladie, selon le quotidien national La Croix.

Ce médecin (décédé à l’âge de 87 ans) avait avec le docteur Patrick Steptoe (décédé en 1988) mis au point un procédé de fécondation in-vitro.
Le taux de succès de cette technique est d’environ 20% par essai en moyenne. Il décroit toutefois grandement avec l’âge de la receveuse. C’est l’une des techniques utilisées dans le cadre de la « procréation médicale assistée ». Robert Edwards décrocha le prix Albert Lasker en 2001 qui récompense des personnalités de la recherche médicale. En 2010, il reçoit le prix Nobel de médecine. Il est décoré chevalier pour "services rendus en matière de biologie reproductive", l'année suivante. 

 

Ajouter un message