Carnet

Lauren BACALL

Lauren BACALL 16 septembre 1924 - 12 août 2014
01/10/2015
Le cinéma américain est de nouveau en deuil, alors qu’il vient d’apprendre la disparition si soudaine de Robin Williams. L’actrice américaine surnommée « the Look » ou « le Regard », Lauren Bacall qui avec Humphrey Bogart a formé un couple mythique, est décédée à New York mardi 12 août des suites d’un accident cardio-vasculaire massif. Elle avait 89 ans. « C'est avec un profond chagrin, mais avec beaucoup de gratitude pour sa vie incroyable que nous confirmons le décès de Lauren Bacall », a annoncé sa famille mardi soir.
 
Née dans le Bronx à New York le 16 septembre 1924, Lauren Bacall de son vrai nom Betty Joan Perske était fille unique d’immigrants roumano-polonais juifs. La jeune fille s’est inscrite alors qu’elle avait 15 ans, à l’American Academy of dramatic arts, mais, n’a pas pu poursuivre les cours que pendant une année scolaire, faute d’argent. Elle survit d’un petit boulot d’ouvreuse, tente le théâtre, avant de devenir mannequin. Elle ne perce le monde du cinéma qu’à 19 ans, en jouant son premier grand rôle en 1944 dans « Le port de l’angoisse » de son mentor Howard Hawks. La femme de Howard Hawks a repéré son physique altier, son regard vert perçant et son visage aux traits aigus. Elle demande alors à son mari d’auditionner Lauren Bacall pour « Le Port de l'angoisse ».
 
La future star hollywoodienne disposait encore d'un atout que ses photos ne laissaient pas soupçonner que Howard Hawks lui faisait aussitôt travailler, elle était dotée d’une voix grave, aux tons presque rauques.
 
Sa rencontre en 1944 avec Humphrey Bogart alors qu’il avait 44 ans s’est vite transformée en histoire d'amour dont Hollywood raffolera. Ils se sont mariés l'année suivante, et Bogart sera son compagnon aussi bien au cinéma qu’à la ville. C'est d’ailleurs aux côtés de son mari que l’actrice jouait en 1946 dans « Le Grand Sommeil », un autre grand film noir d'Hollywood, puis dans deux autres films du même style notamment « Les Passagers de la nuit » réalisé par Delmer Daves en 1947 ainsi que « Key Largode » de John Huston en 1948.
 
L’actrice découvre ensuite en 1953 avec Jean Negulesco, le registre de la comédie dont « Comment épouser un millionnaire » avec Betty Grable et Marilyn Monroe, ou encore « Les femmes mènent le monde » en 1954.
 
À la mort de « Bogie » en 1957, des suites d’un cancer de l'œsophage, la jeune veuve de 32 ans s’est orientée vers les planches de Broadway. Sa compétence lui a valu deux Tony Awards (l'Oscar du théâtre), d’abord en 1970 pour « Applause » puis en 1981 pour « Woman of the Year ».
 
Elle s'est encore illustrée dans « Manderlay », nommé au Festival de Cannes en 2005. Un Oscar d'honneur lui a été décerné en 2009 pour sa contribution massive à l'âge d'or du cinéma.
Ajouter un message