Carnet

Françoise BERTIN

Françoise BERTIN 23 septembre 1925 - 26 octobre 2014
01/10/2015
La figure légendaire du théâtre, de la télévision et également du cinéma depuis les années 49, Françoise Bertin est décédée dimanche 26 octobre chez sa fille, dans les Hautes-Pyrénées. La comédienne âgée de 89 ans partageait récemment l'affiche avec Michel Sardou dans la pièce « Si on recommençait », d'Eric-Emmanuel Schmitt, mais a dû être hospitalisée pour cause d’« important état de fatigue », et a dû interrompre les représentations. Elle a été remplacée par Anna Gaylor, quelques jours plus tard.
 
Née à Paris le 23 septembre 1925, Françoise Bertin a débuté en 1949, à la Comédie de Saint-Étienne, aux côtés de Jean Dasté. Pour les amateurs de théâtre, Bertin était une comédienne de renom de la décentralisation de 1950 à 1960. Elle a par la suite travaillé à Paris pour de mémorables et belles productions de Jean-Marie Serreau, mais également d'Antoine Vitez, de Gabriel Monn ou encore de Gabriel Garran.
 
Cette femme à la fois charmante et disciplinée appartenait pendant longtemps à la troupe du TNP, sous la direction de Jacques Rosner et de Georges Wilson.
 
Cette femme à la présence profonde et forte, au joli visage, capable de jouer à la fois les tragédies comme les comédies, les pièces contemporaines comme les pièces classiques, était très appréciée dans le monde du théâtre.
 
Elle a été récompensée en 1993, par le Molière de la meilleure comédienne dans un second rôle pour « Temps contre temps », une pièce de Laurent Terzieff. Bertin a également incarné en 2007, Paulette dans « Ensemble c'est tout », de Claude Berri.
 
Célèbre au théâtre qu’au cinéma, la comédienne habituée de seconds rôles, est également apparue dans « Un conte de Noël », un film d'Arnaud Desplechin, puis dans « Laisse tes mains sur mes hanches », de Chantal Lauby ou encore « On connaît la chanson », d'Alain Resnais.
 
À la télévision, elle a également joué Josiane Laval, une grand-mère idéale, dans la série « Plus belle la vie » de France 3.
 
Elle n'était pas très célèbre, mais tout le monde se souvient de son visage généreux et ouvert, son joli minois. Tout le monde appréciait sa belle humeur, son talent, sa profondeur et sa finesse. Une belle jeune femme rieuse devenue une grand-mère malicieuse s’en est allée. Salut à un personnage atypique et modeste.
Ajouter un message