Carnet

Marcel BIGEARD

Marcel BIGEARD 14 février 1916 - 18 juin 2010
01/10/2015
  • Naissance : 14 février 1916 à Toul
  • État civil : De son nom complet, Marcel-Maurice BIGEARD est un militaire et homme politique français. Il est le fils de Charles BIGEARD, aiguilleur à la Compagnie des chemins de fer de l’Est et de Marie-Sophie PONSOT. Le 6 janvier 1942, il épouse à Nice son amie d’enfance, Gabrielle GRANDEMANGE. Leur unique enfant, Marie-France, naît le 13 février 1946. Ancien résistant, son nom reste associé aux guerres de décolonisation (Indochine, Algérie). Une fondation portant son nom a été créée le 9 juin 2011. 
  • Décès : 18 juin 2010 à Toul
  • Marcel BIGEARD est mort à l'âge de 94 ans, à son domicile, des suites d’une phlébite.
  • C'est son épouse Gaby qui a annoncé la nouvelle de son décès. 
  • Les obsèques du général Marcel Bigeard se sont déroulées, le lundi 21 juin 2010, à la cathédrale de Toul, en Meurthe-et-Moselle. 
  • Son cercueil fut recouvert par le drapeau français et était orné de la grand-croix de la Légion d'honneur, du képi et de la casquette kaki des paras du général, alors qu'une gerbe de la présidence de la République avait été apposée au pied de la dépouille.
  • L'ancien président de la République Valéry Giscard D'ESTAING, le ministre de la Défense, Hervé MORIN, la secrétaire d'État à la Famille, Nadine MORANO ainsi que la maire de Toul, Nicole FEIDT y assista. 
  • Les honneurs militaires furent rendus le mardi 22 juin 2010, lors de la cérémonie d’hommage au Général Marcel BIGEARD à l’Hôtel National des Invalides. 
  • Il fut par la suite crématisé au crématorium de Nancy où ses cendres son conservées.
  • Avant sa mort, le général avait exprimé son souhait que ses cendres soient dispersées sur les lieux de la bataille de Diên Biên Phu, là où reposent ses compagnons d’armes tués au combat en 1954, mais les autorités vietnamiennes ont opposé un refus catégorique à cette requête.
  • Le jeudi 17 novembre 2011, par une proposition du ministre de la Défense, Gérard LONGUET, les cendres du général BIGEARD vont être transférées à l’hôtel des Invalides avec l'accord de sa fille Marie-France.
  • Le 23 juillet 2011, la cinquantième promotion de l'École Militaire Interarmes a choisi de se faire baptiser Promotion Marcel BIGEARD.
  • Le quotidien « Le Figaro » par son article « Marcel BIGEARD, la mort du centurion » annonce le décès de l'ancien ministre et grande figure des guerres d'Algérie et d'Indochine et revient sur son parcours militaire.
Ajouter un message